Vic et Aceveda vont donner la boite de Pezuela aux fédéraux. À peine sortie, Vic apprend que son audition a été avancée, résultat, il ne lui reste que 10 jours à servir dans les forces de police, mais il ne compte pas rester à attendre. Dutch et Billings enquêtent sur un cambriolage tandis que la Strike Team se charge d’un meurtre.

Comme le précédent épisode le laissait présager, l’affaire Pezuela n’allait pas continuer à trainer, au contraire. Avec Aceveda qui livre la boite, Vic retourne à la case départ, et lui et Olivia Murray se retrouvent coincés. Il n’a plus que 10 jours à travailler et aucune pension, tandis qu’elle change tout simplement de maitre chanteur, son dossier étant resté dans les mains du dernier possesseur de la boite.

On pouvait s’en douter, Vic ne va pas se laisser faire et il va jouer ses cartes avec une certaine délicatesse, loin de ses « coups » précédents qui étaient plutôt du style ça passe ou ça casse.

Bref, tout ceci était inévitable, mais c’est assez bien fait. Tout comme un nouveau retour inattendu, celui de Farrah, une prostituée vue dans l’épisode 3 de la saison 3, Bottom Bitch. Elle s’était bien jouée de Vic à l’époque et lui, il ne l’a pas oublié. Claudette va donc le pousser à s’occuper de l’affaire avec le reste de la Strike Team, dont Shane qui est persuadé que Vic veut le tuer. Il va finalement se rendre compte que Ronnie est peut-être une plus grosse menace, mais ça, c’est pour la suite.

Pendant qu’ils résolvent cette affaire, Dutch et Billings vont enquêter sur une histoire de cambriolage qui va vite être réglée. En fait, cette enquête se déroule dans le voisinage de Claudette, ce qui pousse Dutch à lui rendre visite et il découvrira quelque chose que son ex-partenaire aurait bien tenu secret. Rien de très important, mais suffisamment étrange pour maintenir la curiosité.

Pour finir, Dany est poussée par Vic là où elle voudrait éviter d’aller dans l’histoire autour de son fils. Corinne s’y retrouve mêlée, Vic ne va pas bien le prendre, mais il va retomber sur ses pieds et redevenir raisonnable, nous laissant sur un cliff de plus.

La fin de l’épisode a en réalité beaucoup plus d’impact sur l’histoire que le reste de l’épisode. On se doutait un peu de ce qui allait se passer pour Vic une fois la boite remise dans les mains des fédéraux, mais on ne pouvait pas prédire le chemin qu’envisagerait Shane, ni la décision que prendrait Danny.

Encore un excellent épisode assez surprenant et captivant, dans la lignée de ce que nous donne la saison jusque-là.