The Simpsons – E. Pluribus Wiggum (19.10)
Le Maire Quimby décide d’avancer la date des Primaires à Springfield. La ville se retrouve alors la première élection du pays. Journalistes et candidats arrivent alors en masse. Agacés par tout ce cirque, Homer et les habitants de la ville décident de les ridiculiser, ils votent tous pour Ralph Wiggum qui entre ainsi dans la course à la présidence.

Encore une fois cette saison, on commence avec un générique des plus originaux qui prend la forme d’une fresque moyenâgeuse contant la reconquête du canapé par les Simpson. S’en suit une pléthore de petits évènements, provoqués par Homer, qui entraineront l’avancement des élections.

L’épisode a quelques bonnes blagues, surtout centrées sur le ridicule de tout ce cirque électoral, que ce soit chez les journalistes ou les candidats. Une fois Ralph en course, ça devient plus ou moins sans intérêt. Le thème général de l’épisode sent, de toute façon, le réchauffé. Il aurait été plus judicieux de sortir des habituels clichés comiques de ce genre de situation. La plus mauvaise idée étant quand même le choix de Ralph Wiggum. Son père aurait donné de meilleurs résultats.

Bref, signalons quand même une petite participation de John Stewart qui en est presque anecdotique.