The Simpsons – Love, Springfieldian Style (19.12)
Pour la Saint Valentin, Homer emmène sa famille à la fête foraine pour pouvoir être seul avec Marge. Coincé dans une attraction, The Tunnel of Love, à cause d’une blague de Bart,ils vont raconter des histoires d’amour mythiques telles que Bonny et Clyde, la belle et le clochard, et enfin, Sid et Nancy – Springfieldian Style, of course.

De façon assez prévisible, cet épisode n’est pas source de grands moments humoristiques. « L’amour » façon Simpson a toujours été noyé dans le bon sentiment, facile et mielleux, au lieu d’adopter le décalage que l’on attendrait avec les personnages. C’est la marque de fabrique de la série, et c’est pour ça qu’elle plait à un large public, enfants et parents. Tout spectateur de la série sait à quoi s’attendre avec ce genre d’épisode, mais ce n’est pas pour cela qu’il n’y a pas quelques surprises.

Même sans être hilarant, l’épisode fait quelques références et mises en scène se moquant ouvertement de l’histoire racontée. C’est principalement le cas la de la Sprinfieldian version de la belle et le clochard.

Donc, sans être pour autant original, l’épisode nous sort par moment de notre torpeur pour nous donner quelques sourires. Avec un épisode Saint Valentin, on ne pouvait pas être trop exigeant. La qualité de l’épisode est de faire original dans le choix des histoires racontées, et de ne pas les alourdir d’une couche de romantisme exacerbé. Au contraire, la narration s’avère légère et l’épisode ne traine pas en longueur.