The Simpsons – That 90’s Show (19.11)
En plein hiver, le chauffage ne fonctionnant plus, les Simpson se chauffent en brulant des vieilles affaires. C’est alors que ressort un vieux diplôme de Marge, et ses enfants découvrent qu’elle a en réalité été à l’université. C’est alors qu’avec Homer, ils vont raconter une période obscure de leur passé, les 90’s.

De Melrose Place à l’affaire Monica Lewinsky, les années 90 racontées par les Simpson, à la sauce 90’s, ou comment Homer a inventé le Grunge et Marge a fait des études. Reprenant pas mal de clichés scénaristiques de l’époque et en les bourrant de références culturelles d’époques, cet épisode plus qu’anachronique dans l’univers de la série est clairement une réussite – autant être directe là-dessus.

Bien sûr, on pourrait reprocher le non-sens temporel de cette histoire, il parait logique – dans certaines limites – de combler au fur et à mesure les blancs de l’histoire simpsonienne. Si on suit le concept selon lequel ils ne vieillissent pas, alors forcément, la chronologie se perd pendant le voyage. Bref, nous approchons de la fin de la première décennie du 21ème siècle, alors pourquoi ne pas revoir ce qui c’est passé il y a maintenant 10-15 ans.

Sortie de ce genre de considérations, voir un hommage aux 90’s par la série qui en est l’une des plus grandes icônes, ça donne un certain plaisir, principalement nostalgique. Ainsi le son de The Verve, Semisonic, Bush et, principalement, de Nirvana vient sonner à nos oreilles, pendant que ce dissémine un peu partout des références d’ordre visuel, nous rappelant films, séries tv, et autres produits de la pop culture (d’ailleurs, il y a une référence à Retour vers le futur qui vient se perdre là dedans).

En gros, un épisode qui plaira surement au plus de 16 ans (voir 18 ans) qui rigoleront de ce nouveau chapitre dans l’histoire d’Homer et Marge.