The Simpsons – Coming to Homerica (20.21 - fin de saison)

Après une crise alimentaire, l’économie d’Ogdenville s’écroule, poussant les habitants à émigrer à Springfield. Bien que ravis de la nouvelle main-d’œuvre pas chère, Homer et ses voisins vont finir par être dérangés par les nouveaux habitants et décident de les mettre dehors.

Pour finir la saison, les Simpson vont nous offrir leur point de vue sur le problème de l’immigration. Le tout s’ouvre sur une suite d’évènements totalement improbables dont les burgers de Krusty sont à l’origine. On enchaine sur l’entente cordiale et l’installation des nouveaux habitants pour aboutir sur la construction d’un mur.

Dit comme ça, l’épisode parait plutôt bien fourni, mais à l’écran, chaque partie à tendance à tirer en longueur, prenant des détours ne servant qu’à repousser ce que l’on sait inévitable – étant donné que l’on connait sur le bout des doigts les habitants de Springfield.

Dommage aussi que la stupidité d’Homer et ses amis n’appuient pas assez solidement l’intrigue, car elle va quand même être à l’origine de bons moments comiques. Il y a pas mal d’idées de ce côté-là, mais il semble que l’histoire ne soit justement là que pour permettre l’enchainement de saynètes, ce qui expliquerait la fin gentillette et sans panache qui vient achever un épisode qui peinait à encore trouver quelque chose à dire.

Coming to Homerica conclut donc la saison de manière mitigée. Sans que cela soit qualifiable de ratage total, l’épisode oscille trop entre les bonnes et mauvaises idées pour réussir à réellement marquer.