Homer se lance dans une carrière de briseur de couples, tandis que Lisa devient totalement obsédée par les mots croisés.

The Simpsons s’essaie, à l’occasion, à quelques petits changements dans leur formule de base. Ici, c’est la façon dont s’emboitent les intrigues qui varie quelque peu de ce qu’il y a d’habitude dans la série.

On commence avec une histoire sur Homer qui sert d’intermédiaire pour les couples qui se séparent, alors que Lisa se met à faire des mots croisés. Jusque-là, rien d’anormal, sauf que l’intrigue d’Homer va couper court pour rejoindre celle de Lisa. Après avoir brisé des couples, le voilà à faire des paris sur sa fille.

Pour le coup, ça déroute un peu, mais on retombe rapidement sur nos pieds vu que la nouvelle histoire se transforme rapidement en quelque chose que nous connaissons bien : Homer déçoit sa fille et tente de se faire pardonner. Il y arrivera, forcément, c’est les Simpson quand même.

Quitte à faire une réorientation des intrigues au milieu de l’épisode, il aurait peut-être été bénéfique d’inclure lors de la transition, d’autres personnages, histoire de redynamiser un peu le tout.

Sorti de ça, l’humour est assez traditionnel pour la série. Quelques gags feront plus d’effets que d’autres. Le résultat est donc assez sympathique, même si l’épisode ne restera surement pas en mémoire bien longtemps.