The Cleveland Show – Our Gang (1.12)

The Simpsons – Million Dollar Maybe (21.11)

C’est un jour de chance pour Homer qui décide de jouer au loto. Il va gagner le jackpot, mais ne va pas pouvoir dire à Marge, car il a raté le mariage où il devait porter un toast avec elle.

Quand Homer a de la chance, ce n’est pas de la rigolade : il gagne un million de dollars ! Bien entendu, il y a un problème à toute cette histoire, sinon ça serait trop facile et il n’y aurait pas réellement de raison d’en faire tout un épisode. Donc, il ne peut pas le dire à Marge et doit trouver un moyen d’acheter tout ce dont la famille a besoin sans qu’elle se rende compte de ce qui se passe.

Une grosse partie de l’épisode sera donc consacré à ça, en attendant que la vérité finisse par éclater, car on sait que ça va arriver. La bonne chose est que les aveux d’Homer sont facilement acceptés et que l’on ne nous impose pas une lourde leçon de morale.

À côté de ça, nous avons Lisa qui achète une Zii, la Wii version Simpson, pour la maison de retraite de Grampa Simpson. Les petits vieux vont tous retrouver la forme et c’est à peu près le plus gros de ce qui se passe.

L’épisode est presque uniquement une suite de scènes où Homer dépense l’argent qu’il a gagné. Certaines ont un petit potentiel comique, mais l’ensemble souffre du manque de rebondissements, ce qui le rend presque ennuyeux.

Family Guy – Dial Meg for Murder (8.11)

Brian découvre que Meg a un petit ami secret qui est en prison. Quand il s’échappe pour la rejoindre, Joe les arrête tous les deux. Une fois libérée, Meg terrorise ses parents.

Cela faisait bien longtemps que Meg a réellement eu le droit à une storyline, une vraie. D’ailleurs, elle semblait avoir été réduite à l’état de running joke depuis… pas mal de temps. Bref, cette fois, elle va en prison et en ressort tatouée et violente comme jamais elle ne l’a été.

Il y avait du potentiel derrière cette histoire, mais c’était oublié que Meg ne voit jamais tout son potentiel complètement exploité. Résultat, Stewie hérite des meilleurs dialogues, suivi par Peter – si on excepte sa perturbante storyline avec le taureau. Meg, elle, va nous offrir de la violence gratuite, ce qui fonctionne toujours dans la série, mais ce sera tout, car l’histoire en elle-même se repose trop sur son concept de base au lieu de tenter de l’emmener dans une direction inédite. En gros, ça ne décolle pas.

Au final, l’ensemble se révèle juste sympathique, ce qui est beaucoup pour un Meg Episode. Il y avait de bonnes idées, mais leur exploration est trop superficielle.

The Cleveland Show – Our Gang (1.12)

Cleveland prend sous son aile un groupe d’élèves à problème et crée un club pour les aider à rester dans le droit chemin. Les choses ne vont pas tourner comme prévu.

J’ai déjà dû le faire remarquer, la jeunesse de The Cleveland Show est un grand avantage pour elle, car cela lui permet d’explorer des thématiques pas vraiment originales d’une nouvelle façon, à savoir, à la Cleveland.

Cela va donc permettre à cette histoire de malentendus et de jeunes délinquants de profiter de quelques idées assez marrantes, bien qu’un peu répétitives. En gros, quand Cleveland parle cookies, les autres parlent cocaïne, là où l’humour prend, ce n’est pas spécialement dans les sous-entendus, mais dans l’utilisation des codes visuels et sonores que l’on associent à ce type d’histoire.

Bref, dans la forme, cet épisode s’en sort à peu près, dans le fond, c’est un peu léger et il est regrettable que la majorité des personnages de la série ne soit pas exploitée convenablement, ou qu’ils n’apparaissent pas du tout.

Ce gang de Cleveland aurait donc pu être bien meilleur, mais délivre tout de même le minimum que l’on peut attendre de la série.