The Simpsons – Postcards from the Wedge (21.14)

Miss Krabappel envoie une lettre au Simpson pour les prévenir que Bart ne fait pas son travail. Ce dernier est puni, mais ses parents ne sont pas d’accord sur la dureté de la punition. Leur fils va alors les monter l’un contre l’autre afin d’être laissé tranquille.

Une fois de plus, voilà un épisode de The Simpsons qui change légèrement au niveau de la construction de son intrigue, comprendre que l’histoire nous est racontée de manière très linéaire. D’ailleurs, il n’y a qu’une seule storyline qui implique Bart, Homer et Marge principalement, Lisa participant de façon ponctuelle.

Quoi qu’il en soit, cela débute par une découverte qui à la 21ème saison ne surprendra plus grand monde : Bart ne fait pas ses devoirs ! Ses parents décident donc de le punir, ce qui n’est pas non plus étonnant, mais on aurait pu partir sur l’envoi dans une autre école – option alternative de ce genre d’histoire.

Là où on sort un peu de la routine, c’est quand Bart opte pour ruiner le mariage de ses parents au lieu de faire ses exercices de maths. On rejoint alors un autre type d’histoires typiques de la série qui tourne autour des problèmes du couple dû aux personnalités très différentes de Marge et Homer.

Cela finit par virer au fantasque quand Bart et Milhouse redémarrent le métro de Springfield ( !?!) qui provoquera une catastrophe.

L’épisode joue donc à mélanger ses propres classiques afin de nous composer une intrigue qui, de ce fait, ne sonne pas très originale. L’ensemble est convenable, mais aurait vraiment gagné à être moins linéaire. Cela est quand même compensé par quelques bonnes idées dans la réalisation et par des références sympathiques.

Family Guy – Go, Stewie, Go! (8.13)

Pour participer à l’adaptation américaine de Jolly Farm Review, Stewie se travestie et devient Karina. Lois développe une certaine attirance pour le petit copain de sa fille.

Stewie : A perfectly normal little boy! Who just happens to be a transvestite! Which … begins with the letter T.

Family Guy nous rejoue Tootsie avec Stewie qui devient une petite fille afin de décrocher un rôle. La référence est on ne peut plus claire, même pour ceux qui ne connaissent pas le film avec Dustin Hoffman, car on nous l’explicite avec une petite ligne de dialogue. En parlant du film, je ne l’aime pas trop et les histoires de ce type ne sont pas non plus ma tasse de thé. Malgré ça, il faut reconnaitre que Stewie a son style qui permet à sa petite mascarade d’avoir un peu d’intérêt et de fonctionner convenablement, même si cela aurait pu être légèrement plus délirant, en particulier si Brian n’était pas resté si passif durant une grande partie de l’épisode.

Avec cela, on nous sert une seconde storyline qui implique Meg, son nouveau petit ami et Lois. Comme un peu trop souvent cette saison, cette deuxième partie n’est pas vraiment très inspirée. D’ailleurs, beaucoup de choses autour de Meg ratent, principalement à cause de la façon dont elle est traitée par sa famille depuis si longtemps. Elle mériterait d’être réhabilitée en tant que personne à part entière et sortir de son rôle de paria.

Bref, dans l’ensemble, l’épisode délivre quelques bonnes lignes de dialogues, principalement du côté de Stewie qui sauve l’ensemble à lui tout seul.