Une tempête dépose une baleine sur la plage. Lisa tente de trouver de l’aide et son père va alors tout faire pour remettre le mammifère à la mer.

Homer : How hard can it be? We’re just rolling it into the ocean from the beach. It’s not like it’s stuck in a well or a Mexican prison. But that would make a great movie!

The Simpsons nous livre un épisode écologique d’un bout à l’autre, en commençant par la consommation d’électricité et les solutions alternatives.

Bien entendu, avec Homer, ça ne pouvait être simple. Il va en effet installer une éolienne et se couper de la grille de la ville. Cela donnera quelques gags sympathiques lors d’une séquence qui a le bon gout de ne pas s’éterniser, ne perdant ainsi pas trop vite son humour.

Une fois que l’on a fait le tour, on enchaine sur une tempête qui règle l’histoire de l’éolienne et qui nous installe une baleine sur la plage. Lisa se retrouve sur les devants et Homer va enchainer les tentatives ratées pour sauver l’animal. La dynamique comique est assez constante, sans être d’une grande efficacité. Cela est cependant compensé par la sensibilité des scènes entre Lisa et la baleine.

Malheureusement, la fin va tourner au grand n’importe quoi. En fait, ça devient tellement poussif que la dernière leçon écologique sonne totalement ridicule.

Bref, ce n’est pas l’épisode le plus comique de la saison, mais, en écho au Earth Day, il délivre des points de vue qui sont quand même bien exploités, malgré une fin qui n’est pas des plus inspirées. De plus, l’ensemble évite le plus souvent d’être moralisateur, ce qui est plutôt positif.