The Sopranos – Walk like a man
Cela faisait un bout de temps que je l’attendais cet épisode. Pas spécialement celui-là, mais l’épisode qui permettrait à A.J. d’évoluer de nouveau. Christopher est aussi à l’honneur. Déjà présentée, la perception de ses problèmes par ses amis prend ici de nouvelles proportions.

Bien entendu, parler des deux fils de Tony, l’un naturel, l’autre plus, on va dire, spirituel, sans parler de Tony lui-même, cela n’aurait pas d’intérêt. En fait, c’est en grosse partie, voir totalement, à cause de lui qu’A.J. et Christopher en sont là où ils sont aujourd’hui.

A.J. déprime depuis sa rupture. Revoir Blanca n’arrange rien, bien au contraire. Carmela et Meadow s’inquiètent de sa santé mentale. Il passe son temps à ne rien faire. Il perd le gout de tout. Plus rien n’a d’intérêt. Impuissant face à ça, Tony se retrouve dans une position qu’il n’aime guère. Pour ne rien arranger, il constate que pendant que son fils déprime, les fils de ses amis et collègues vivent leurs vies pleinement et réussissent. Sans parler du fait qu’il est persuadé que son héritage à son fils est sa propension à la dépression. Un cadeau empoisonné donc. Malgré tout, il va réussir à l’aider à s’en sortir. Apprenant que des amis à son fils allaient faire une fête, il va pousser A.J. à y aller. Ce dernier se retrouve dans un milieu qu’il n’aime pas vraiment, stripteaseuse et alcool. Il va se lâcher et en profiter. Pour Carmela, les doutes sur la méthode s’estompent quand A.J. se met à sortir de plus en plus. Tony le voit déjà reprendre ses études. Mais la réalité est tout autre. Avec ses amis A.J. va se retrouver à faire la fête, mais aussi à fréquenter le milieu que son père a toujours voulu lui éviter. Il semble reprendre une vie normale ainsi. Et peut-être a-t-il déjà entamé le chemin qui le mènerait à la succession de son père.

Pour Christopher, les affaires continuent dans le milieu, mais Paulie va commencer à abuser de la petite arnaque mise au point avec son beau-père. Une chose est flagrante, il perd le respect des autres qui commencent à le tourner au ridicule. Tony qui voulait faire de lui son remplaçant, le met de plus en plus en retrait. Il essaie de lui faire comprendre que son comportement n’est pas bon pour les affaires. Un dilemme pour Chris, rejeter l’alcool et les drogues ou rejeter les lieux de débauches qui servent de repères à sas amis. Des amis ? Il n’en est vraiment plus sûr. Il commence même à penser que pour vivre une vie tranquille il n’aurait qu’à témoigner pour le FBI. Tony n’est plus le père de substitution qui le soutenait. Paulie ne cesse de se moquer de lui. Son avenir dans la mafia est devenu plus que trouble.

A.J. et Christopher prennent, tous les deux, conscience d’un certain nombre de choses qui risquent d’influer sur leur avenir. Un avenir assez opposé, car pour l’un cela consisterait à se rapprocher de Tony et pour l’autre s’en éloigner. À un autre moment de la série, cela n’aurait été qu’une étape pour chacun. Mais si prêt de la fin, on ne peut que se demander si leurs décisions influeront, sur le court terme, sur l’avenir de Tony.