Suite à la morsure de loup-garou, Damon affronte la mort. Stefan refuse de le laisser partir en paix, et il est déterminé à trouver un remède. Elena tente d’avoir une journée ordinaire et elle se rend en compagnie de Jeremy en ville, où Autant en Emporte le Vent est à l’honneur. La situation de Damon vient perturber les plans et met plusieurs personnes en danger.

The Vampire Diaries touche à la fin de sa seconde saison, et a ainsi orienté toute son intrigue autour du destin de Damon. Si le précédent épisode pouvait laisser supposer que nous en avions temporairement fini avec Klaus, As I Lay Dying vient contrecarrer ce fait, replaçant le mi-vampire mi-loup-garou au centre des évènements sans trop tarder. Les Originals seront au cœur de la saison 3, parait-il, et ce final nous entraine dans cette direction.

Stefan s’oppose à la volonté de son frère, qui souhaite rencontrer la mort. Le cadet Salvatore décide de chercher un remède, et commence par demander les services de Bonnie. Cette mise en scène ne mène nulle part pour le vampire, mais se trouve là avant tout pour donner du poids à un évènement futur.

En effet, la situation de Damon va placer Jeremy une nouvelle fois face à la mort (c’est son truc), et il n’en ressortira pas indemne. Cette fois-ci, il apparaît plus évident que la série souhaite enfin fournir au petit frère d’Elena du matériel concret pour qu’il puisse avoir un véritable rôle à jouer. C’est une direction qui sert à conclure cet épisode pour nous laisser dans une expectative assez efficace.

La mort ne prend pas particulièrement de vacances dans Vampire Diaries, et c’est la mère de Caroline qui sera confrontée à ce fait. Ce final lui offre une nouvelle opportunité pour quitter ses positions, et on peut espérer que la suite de la série embrasse totalement cette décision ; Alaric aurait bien besoin de renforts dans le rang des représentants humains sans particularités !

En plus des évènements autour de Jeremy, Stefan se sacrifie (c’est qu’il aime cela !) pour sauver son frère. Klaus veut le transformer en bras droit, et pour cela, il a besoin de l’ancien Stefan, non du gentil qui arpente les rues de Mystic Falls. À l’image du jeune Gilbert, le personnage fut assez passif cette saison sous bien des aspects, ce qui permet à cette nouvelle orientation de se montrer attrayante. Le bémol reste Klaus qui peine à faire ressentir le danger qu’il représente.

Enfin, il ne faudrait bien entendu pas oublier Damon, au cœur même de ce qui arrive dans cet épisode. Il agonise doucement tout du long, et son état de santé rejoint la thématique Autant en Emporte le Vent – justifié par les souvenirs qui remontent à la surface avec Katherine. Forcément, avec un Damon au fond du gouffre, et une Elena qui termine à son chevet, la série explore la dynamique relationnelle du couple. L’épisode parvient à ne pas trop sombrer dans du sentimentalisme exacerbé, les images du passé participant beaucoup à cela.

The Vampire Diaries achève ainsi sa saison avec un épisode qui réussit assez bien à jongler entre quelques rebondissements et un émotionnel contrôlé, tout en mettant clairement en place les premières idées (assez enthousiasmantes) pour la suite de la série.