Elena, Damon, et Alaric se rendent à Duke University, où Isobel menait ses recherches sur le folklore, dans le but d’en apprendre plus sur l’histoire des Lockwood. Stefan reste à Mystic Falls pour aider Caroline, avant de se retrouver face à une menace dans la forêt.

Comme le titre de l’épisode l’indique, The Vampire Diaries s’oriente cette semaine sur nos amis les loups-garous. Vivant actuellement dans l’ombre et refusant de se dévoiler, il est plus que temps pour eux de s’imposer véritablement dans la mythologie de la série. Bad Moon Rising ne va pas véritablement accélérer ce processus, mais nous arrivons forcément à un moment où tourner autour du pot n’est plus possible.

Pour le coup, quasiment tout est mis en place pour nous préparer avec la rencontre d’un loup-garou (aka Mason), à commencer par une pleine lune et une petite excursion pour Elena, Damon et Alaric. Cette dernière se montre quelque peu décevante, fournissant bien moins que la prémisse pouvait le laisser supposer. Le petit groupe part mettre le nez dans les recherches d’Isobel et passé la rencontre réussie avec Vanessa, une ancienne élève, cette partie va principalement consister à mettre à plat l’état de la relation entre Damon et Elena, puis de nous fournir les codes qu’à choisi le show pour sa mythologie des loups-garous.

Enfin, il faut quand même noter que cette partie ramène Alaric dans le décor, absent de ce début de saison jusque-là. Malheureusement, l’épisode n’est pas trop prometteur pour l’avenir du personnage, car sa relation avec Tante Jenna n’est sûrement pas ce qui participe à le rendre intéressant (et comment cela fait-il qu’il est chez Elena avant elle ?). Le fait est qu’il n’a aucune direction de fixée, et que la plupart des protagonistes victimes de ce phénomène dans la série – Jenna, Matt ou Bonnie – ont tendance à ne finir que par être des accessoires. Certes, personne ne peut faire pire que tante Jenna, mais il serait dommage qu’Alaric ou Bonnie, deux personnages à potentiel, soit gâché de cette façon. On pourrait presque en dire autant pour Matt, le statut vampirique de Caroline ayant pour terrible conséquence de la pousser à l’éloigner d’elle – ce qui le renvoie à un rôle encore plus inutile ! Si la jeune femme s’illustre plutôt bien dans son nouveau rôle, retrouvant une place dans la série, surfant entre humour, comportement exacerbé et pulsion animale, son amoureux n’est qu’un obstacle qui doit être écarté, et c’est exactement ce qui se passe.

Pendant ce temps-là, Tyler n’attend que le bon moment pour prendre les devants, l’histoire freinant autant qu’elle peut sa progression dans l’univers de la série. Cela ne pourra durer éternellement, et le personnage ne demande qu’à trouver sa place ! En attendant, il faut reconnaître que si on ne veut pas lui dire ce qu’il se trame, il mène son bout de chemin tout seul, et fournit même quelques notes comiques (Le « ouch » après s’être fait rembarré étant plutôt inspiré). Le fait est que la fin de l’épisode et le tête à tête avec Mason devrait plus que pousser Tyler vers l’évidence. Il est plus que temps !

Cet épisode de The Vampire Diaries se tournant un peu plus vers les loups-garous, sa construction colle parfaitement à tout ce qui touche ces créatures à l’heure actuelle dans la série : beaucoup de frustration et de la révélation au compte-gouttes. Enfin, après l’envie d’en savoir plus sur Katherine pour Elena, il est temps pour la vampire de refaire son apparition certainement bienvenue à la fin.