The Vampire Diaries : Loup-garous & Originals (Saison 2)

Katherine est de retour à Mystic Falls pour mettre la main sur une mystérieuse pierre. Elle sème alors le chaos, tandis qu’une menace encore plus grande se profile à l’horizon.

Désormais à l’aise avec son univers et ses codes, The Vampire Diaries se poursuit comme si elle ne s’était jamais arrêtée. La reprise se fait donc dans la continuité de la première saison, rebondissant directement sur les derniers bouts de mythologie que celle-ci avait introduits. Cela dit, il y a à présent des plans assez larges qui se dessinent en toile de fond et qui entraine Elena, les frères Salvatore et leurs amis vers des dangers toujours plus grands.

Malgré ça, il n’y aura pas de raison d’être surpris quand tout se mettra en branle, car les scénaristes refusent d’opter pour la spontanéité et privilégient ainsi les longues mises en place et les excès d’explications.

La saison se découpe alors en deux grosses parties. La première se centrera sur un conflit entre les vampires et les loups-garous, tandis que la seconde enchainera directement en nous annonçant l’arrivée prochaine d’un grand méchant nommé Klaus.

Il ne sera pas difficile de retenir ce nom, car il sera tellement répété avant que le personnage daigne faire une apparition qu’il donnera l’impression d’avoir toujours été là.

Quoi qu’il en soit, Elena est encore prise dans un triangle amoureux qui reste le cœur de The Vampire Diaries. Stefan endosse le rôle du parfait petit-ami protecteur, sans cesse discret, mais efficace, alors que Damon est l’amoureux déchu qui agit et qui prend les décisions qui fâchent, mais qui devaient être assumées par quelqu’un.

Dans ce duel de personnalités, Damon s’impose indiscutablement comme étant l’élément fort de la série. Pris dans une éternelle confusion, il n’arrive pas à devenir le gentil beau-frère serviable,ses désirs et sa nature profonde entrant constamment en collision, et il parvient à être aussi accomodable qu’effrayant et imprévisible. Son frère, par contre, gagne en charisme, mais se perd dans les maigres routines peu intéressantes dans lesquelles il se retrouve coincé afin d’être le parfait petit-ami pour Elena.

À côté d’eux, ce seront Caroline et Tyler qui vont s’imposer comme étant ceux qui donnent à cette saison un intérêt réel. Les personnages étaient caricaturaux et mal exploités au départ, mais ils sont à leur tour plongés dans un monde horrifique fait de vampires et de loups-garous. Ce qui fera leur différence, c’est qu’ils apprennent à vivre leurs malédictions respectives tout en s’efforçant de rester eux-mêmes. Ainsi, bien qu’ils jouent leurs rôles dans la mythologie du show, ils ne sont pas noyés dans celle-ci et se retrouvent dans des histoires réalistes à un certain niveau émotionnel et relationnel qui les rendent accessibles et attachants.

Bonnie n’aura pas cette chance, devenant le joker qui est ressorti dès que l’intrigue en a besoin. Elle s’engagera tout de même dans une romance avec Jeremy, mais ensemble, ils sont limités par l’ampleur des enjeux qui animent les storylines auxquelles ils doivent participer. Idem pour Alaric qui tendra même par moment à être aussi obsolète que Tante Jenna.

Pas dénuée d’idées, cette saison va entrainer tout le monde au cœur de conflits où la mort se fera toujours une place. Malheureusement, le découpage de l’histoire est trop perceptible, donnant à beaucoup d’épisodes un côté accessoire dont le but est d’étirer un suspense qui ne se bâtit que sur des rumeurs. Certes, quand les choses se concrétisent, la déception est rarement au rendez-vous, mais ça n’efface pas l’abus de commodités qui précèdent des moments forts et qui entachent presque systématiquement les premières montées de tensions.

Cette seconde saison souffre donc d’une construction trop mécanique et de prises de risques trop calculées. Heureusement, certains personnages – Damon, Caroline et Tyler – parviennent à entrainer la série vers plus de spontanéité et de sensibilité, sans pour autant la noyer dans un sentimentalisme exacerbé qui est plutôt accroché à Elena. The Vampire Diaries est clairement là pour durer et on peut comprendre qu’il n’y ait pas de précipitations dans son évolution, mais à ce stade, elle ne devrait pas apparaitre aussi bien huilée et confortable dans ses routines.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link