Isobel demande à Alaric de lui arranger un rendez-vous avec Elena. Celle-ci est bouleversée par cette rencontre, qui va participer à la rapprocher de Bonnie.

Isobel débarque à Mystic Falls. Après avoir été souvent évoquée, la femme décédée d’Alaric et mère biologique d’Elena va venir faire progresser l’intrigue, mais ne va pas réellement être à la hauteur des attentes.

Si la première personne avec qui Isobel entre en contact est Alaric, leur confrontation personnelle va être de très courte durée, et cela ne sera suivi que d’une autre scène, vers la fin de l’épisode, servant avant tout à libérer le mari de son obsession de sa femme pour qu’il puisse aller de l’avant. C’est donc quelque peu décevant, surtout que Ric va être plus que relégué au second plan dans l’épisode, endossant le rôle de simple messager.

Il va être présent pour apprendre à Elena le retour de sa mère biologique et organiser une rencontre entre les deux femmes. En fait, Isobel a un agenda : elle veut l’invention Gilbert, celle que recherche aussi oncle John. Tous les deux sont au service de Katherine, ce qui épaissit le mystère autour de la vampire, mais tend à diminuer l’impact des actions et motivations de ceux qui sont réellement sur le terrain. Katherine joue trop la carte du secret et son absence brouille les pistes au détriment de ceux qui font la sale besogne.

À l’arrivée, on finira par découvrir ce qu’elle veut faire, mais pas véritablement pourquoi. Tout ceci va servir finalement à poser d’autres enjeux, orienté vers les Salvatore. Je ne parle pas là des possibles sentiments amoureux de Damon envers Elena – bien que le développement relationnel entre l’adolescente et les Salvatore se soit bien affirmé ces derniers temps – mais du fait que John Gilbert et Isobel se mettent d’accord pour éliminer les deux frères en même temps que le premier fait le travail que Katherine lui a confié : l’élimination de vampires.

Par ailleurs, l’histoire familiale des Gilbert se complique légèrement, avec la révélation du nom du père biologique d’Elena – qui manque franchement d’impact – et surtout le fait que Jeremy apprend à sa sœur qu’il est au courant pour les vampires. Au moins, ceci est sorti du placard, et si le rôle de Jer reste assez limité – ne touchant principalement que ce qui implique Anna -, sa mise en péril gagne en crédibilité. Rien de pire que le membre familial menacé trop stupide pour y comprendre quoi que soit. Heureusement, Tante Jenna semble n’intéresser personne.

Si les évènements font que dans le décor, Caroline, Matt ou Tyler semblent être complètement déconnectés de la réalité (alors que finalement, c’est eux qui vivent dans un monde normal), ce n’est pas le cas pour notre sorcière : Bonnie se rapproche d’Elena, pour elle aussi jouer son rôle dans l’intrigue et au passage, trahir son amie. Ce n’est pas véritablement surprenant, même si c’est quelque peu dommage, car le peu de scènes qu’elle a montre que Bonnie peut avoir son utilité et devenir un ajout non négligeable pour le groupe. Peut-être qu’on y viendra, pour le moment, elle est un peu trop dans l’esprit Sorcières vs. Vampires pour que cela se concrétise.

Enfin, la venue d’Isobel à Mystic Falls a eu avant tout pour rôle de placer les principaux pions nécessaires pour le final. Si cela se fait au détriment du personnage, qui va peiner à s’affirmer, tout est prêt pour la conclusion de la saison.