La visite-surprise d’Isobel crée des frictions entre Elena, Alaric et Jenna. Bonnie, Damon et Jeremy partent à la recherche du pouvoir des sorciers tués à Mystic Falls. Caroline recherche désespérément Matt, en fuite après avoir appris la vérité sur sa petite amie.

The Vampire Diaries nous avait laissé avec Isobel sur le pied de la porte de la maison Gilbert, et Jenna découvrant donc l’existence de la mère d’Elena – et que celle-ci l’a déjà rencontrée. Un twist final qui va rapidement être envoyé aux oubliettes, la série décidant encore une fois de retarder l’inévitable avec Jenna, en la faisant agir comme une adolescente (elle s’enferme dans sa chambre, puis délaisse tout le monde – quelle adulte responsable !).

Jenna n’est pas la seule à découvrir qu’on lui ment, c’est aussi le cas de Matt, mais la confrontation avec Caroline est aussi repoussée à la fin de l’épisode. Il faut au moins reconnaître à cette partie de posséder une conclusion pertinente et très intéressante pour la suite. Tout le monde sait jouer double jeu dans cette série, mais voir la partie humaine se montrer à la fois sensible, non dépourvue de bon sens, et tout aussi capable de duper a, même le temps de deux minutes, du bon.

Il n’empêche, Jenna est éloigné, Matt est absent pendant les trois quarts de l’épisode, et Caroline passe son temps à le rechercher. Un cumul de procédés narratifs pour éloigner ou occuper les personnages à leur façon au sein d’un épisode qui se montre malgré cela fortement dispersé. Il y a beaucoup de pions à déplacer sur l’échiquier, et cette volonté de faire bouger quasiment tout le monde en même temps n’est pas forcément aisée à mettre en pratique – accentué par l’absence de confiance et les trahisons obligatoires, avec une couche de dilemmes familiaux qui a du mal à se montrer intéressante.

Isobel parvient sans trop de difficultés à obtenir tout ce qu’elle veut, l’entourloupe étant qu’elle n’agit pas pour son propre compte. Cette petite mise en scène a le mérite de piéger Katherine, qui tente de faire avaler ses bonnes volontés aux Salvatore, mais ce sont des efforts vains vu que ni eux, ni les scénaristes, ni nous n’y croyons. De l’énergie dépensée inutilement – si ce n’est pour une ou deux répliques de Damon.

L’ainé Salvatore sert d’ailleurs de guide à Bonnie et Jeremy pour les conduire là où les sorciers ont été éliminés, et ainsi fournir à la sorcière des possibilités d’actions plus importantes. Bien entendu, la série plonge dans un extrême, nous mettant en place l’idée d’un sacrifice à venir (je ne m’y opposerais certainement pas !), mais les enjeux paraissent étrangement loin, malgré le fait que cet épisode amorce la dernière ligne droite de la saison. Cela est sûrement dû au fait qu’avant la dernière scène (et encore), Klaus n’était qu’une ombre, un nom qui se voulait menaçant, soutenu simplement par des dialogues, ce qui n’est pas suffisant pour pleinement y adhérer. La menace a besoin de se faire plus concrète – à l’image donc de la situation dans laquelle se trouve Katherine à la fin.

Pour le coup, Elena et Stephan brasseraient presque de l’air, tout particulièrement le deuxième, la première trouvant le moyen de se faire kidnapper pour quelques minutes, et voient sa famille se détruire de quasiment tous les côtés – de quoi, au moins, donner vaguement le change.

Know Thy Enemy est alors un épisode qui se situe entre une remise au point et une mise en place pour la fin de cette saison. Il ne manque alors plus que le retour de Tyler pour que le tableau soit complet.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire