The Vampire Diaries - Lost Girls (1.06)

Elena demande des explications à Stefan qui lui révèle être un vampire, et se dit prêt à répondre à toutes ses interrogations. C’est ainsi qu’il se retrouve à expliquer comment est née la rivalité entre lui et son frère. Pendant ce temps, Damon s’amuse avec Vicki, alors que le Sheriff Forbes et le maire Lockwood passent à l’action.

De temps en temps, The Vampire Diaries me surprend, dans le bon sens du terme. Malheureusement, il ne lui faut pas trop de temps pour me rappeler son côté teen, comme la fin de cet épisode, qui n’est vraiment pas digne du reste qui nous occupe.

L’épisode nous promettait quelques révélations, en partie à coup de flashbacks. Ces derniers seront, au final, peu présents. Cela peut apparaître comme une déception, mais l’épisode, à notre époque, se révèle suffisamment bien fichu pour nous faire oublier la frustration qui nait de n’avoir que si peu de temps pour réellement découvrir les liens fraternels de Damon et Stefan, et de leur séparation. On a par contre suffisamment pour savoir que Katherine était une bitch!

Stefan ne tourne pas autour du pot, une fois avoir clairement dit qu’il est un vampire. On relie le tout aux petits indices semés au bénéfice d’Elena durant les précédents épisodes, et nous voilà enfin complètement plongés dans l’histoire vampirique de Mystic Falls.

Pendant que l’un des frères explique à sa dulcinée de quoi il retourne, l’autre fait mumuse avec Vicki. Je l’espérais morte. Littéralement. Du genre, on ne va plus la revoir. Ce n’est pas dans les projets, loin de là. Je dois dire que, si je ne peux définitivement pas encadrer le personnage, Damon va lui donner son utilité. Et rien que le voir lui tordre le cou est suffisamment jouissif pour passer sur le fait qu’elle va rester dans le coin.

Cela a le mérite de ne pas trainer en longueur, et surtout d’être assez bien rythmé. Damon veut sa bague, et Stefan va lui rendre, mais avant d’en arriver là, chacun s’occupera à sa façon, et fournira à l’épisode tout ce qu’il faut pour donner de la force aux évènements qui se déroulent. Les morts se cumulent à Mystic Falls et la shérif ne voit pas cela d’un très bon œil. La montre des Gilbert a été récupérée et son utilité va nous être révélée, comme le moyen que notre « organisation secrète de protection de la ville » possède pour faire la peau aux créatures de la nuit. J’imagine, ils ont plus d’un tour dans leur sac, mais les voir agir aussi rapidement fait franchement plaisir à voir.

Cela se finit dans le sang et dans les larmes, fournissant à Lost Girls tout le drame qu’il faut pour se conclure. Avant cela, on aura eu le droit à quelques rebondissements plutôt inspirés, de nouvelles informations sur le passé des Salvatore, le tout permettant d’aboutir à un épisode vraiment solide. Un peu moins de musique pop, et l’élimination de quelques symptômes typiquement sorties d’un programme adolescent seraient le rêve, mais cela, je sais que je ne peux l’obtenir, alors je me contente de ce qu’on m’offre. Et cette semaine, c’était plutôt pas mal.