tvd 309

Jeudi 5 juillet 2012 à 8:30 | 3 commentaires | | | |

The Vampire Diaries : Hybrides & Originals (saison 3)

par .

Elena a maintenant 18 ans, mais cela ne change rien au fait que tout va mal. Stefan se trouve avec Klaus à la recherche de loup-garous pour créer des hybrides, tandis que Damon tente de le ramener dans le droit chemin. Alaric joue le rôle de gardien auprès d’Elena et Jeremy, mais son penchant pour l’alcool fait de lui un bien piètre adulte responsable. Caroline et Tyler passent à l’étape supérieure de leur relation, qui sera alors mise de multiples fois à l’épreuve. 

Pour sa troisième saison, The Vampire Diaries a décidé d’explorer plus profondément l’histoire des vampires en revenant aux sources à l’aide de Klaus. Grâce à ce dernier, la série a, clé en main, l’excuse idéale pour mieux se plonger dans le passé et fouiller ses personnages.

publicite

C’est Stefan qui en sera, dans la première partie de saison, le grand bénéficiaire. Les rôles sont donc au départ inversés entre les frères Salvatore, Stefan endossant celui du méchant, tandis que Damon est forcé d’être le gentil – si je puis le dire ainsi. Le cadet a en tout cas l’opportunité de s’émanciper de Damon et d’Elena. En l’éloignant de Mystic Falls, le vampire fera preuve d’une force de caractère qui lui a régulièrement manqué depuis le début de la saison. Paul Wesley en profite d’ailleurs pour montrer qu’il possède multiples facettes dans son jeu qui n’avait pas été exploité jusque-là.

Ce n’est pas le seul qui tire profit de cet éloignement géographique, car en coinçant Stefan avec Klaus, l’Original se dévoile et se montre bien plus complexe qu’il n’y parait. Si  Joseph Morgan, régulier sur cette saison, avait des difficultés à trouver son ton la saison passée, c’est clairement oublié ici, où il va faire de Klaus un adversaire ambigu, mais qui sera malheureusement victime de l’embourbement scénaristique à venir.

Malgré le fait que les Originals seront au cœur de cette saison qui explore l’histoire de la famille, l’équipe créatrice effectuera multiples détours inutiles pour tenir sur la distance. Ainsi, les intrigues s’étalent ou tournent en rond, et cela a pour fâcheuse conséquence de faire parfois perdre de vue quels sont les réels objectifs, surtout que l’on se retrouve aisément noyé dans des histoires secondaires qui sont rarement pertinentes.

De ce côté-là, Jeremy voit donc les morts et cela ne servira principalement qu’à venir gâcher sa vie privée avant d’être une excuse scénaristique quand il faut se sortir d’une impasse ; Bonnie remplit d’ailleurs parfaitement ce rôle, malgré quelques développements personnels, ses absences régulières la rendent inconsistante et empêche la sorcière d’être autre chose qu’un outil pour faire évoluer l’intrigue au moment opportun.

C’est différent avec Caroline, ne serait-ce, car Candice Accola possède une fraicheur dans son jeu qui parvient à faire avaler plusieurs couleuvres. Qu’il s’agisse de ses dilemmes sentimentaux ou bien de son rôle dans les évènements à plus grosse échelle, Caroline est la plupart du temps suffisamment touchante pour que l’on soit plus impliquée dans ce qui se passe. Elle ne peut pas, par contre, sauver totalement Tyler, à la dérive pendant une partie de la saison.

Alaric aura lui aussi finalement le droit à être plus que l’ami de Damon et de sa bouteille d’alcool, et c’est bien plus dans l’introspection que fera le professeur et dans ses échanges avec les Salvatore que le personnage brillera. En tant que gardien d’Elena et Jeremy, ce sera un échec total, une simple excuse pour tenter d’expliquer pourquoi les services sociaux ne sont pas venus frapper à la porte des Gilbert – et ce n’est pas crédible pour un sou.

Quoi qu’il en soit, à force de tourner un peu trop autour des Originals pour alimenter l’intrigue, The Vamipre Diaries va devoir compter sur ces cliffhangers et twists variés que les scénaristes affectionnent tant. Certains seront payants, mais il n’est pas non plus rare de voir des idées être mal exploitées. De ce côté-là, Elena aura bien des difficultés à s’imposer cette saison, étant souvent poussé (surtout au départ) au cœur des évènements même quand elle se verra offrir plusieurs portes de sortie. Qui plus est, elle est prise dans un triangle amoureux avec les frères Salvatore qui manque d’émotions pour justifier qu’on puisse développer de réels enjeux autour – et pourtant, ce sera le cas.

Cette saison 3 de The Vampire Diaries aura alors été à la fois riche en rebondissements, mais aussi remplie de moments creux. L’histoire tournera régulièrement en rond, avec des sous-intrigues pour faire du remplissage. Ajoutons par-dessus cela la sale habitude des scénaristes à trop préparer le terrain et la prévisibilité est devenue trop omniprésente. Il faut donc un peu secouer tout cela avant que les défauts ne prennent trop le dessus – ce que le cliffhanger de fin de saison pourra peut-être aider à faire.

Aller plus loin …

En savoir plus sur The Vampire Diaries
Se procurer The Vampire Diaries en DVD ou Blu-ray
Lire les livres Journal d’un vampire
Spotted : Ian Somerhalder

Partager cet article

The Vampire Diaries
Plus d'informations sur la série sur le site de notre partenaire
publicite
55 queries. 0,751 seconds.