The Vampire Diaries : une transformation ratée (saison 4) - Critictoo Séries TV

The Vampire Diaries : une transformation ratée (saison 4)

The Vampire Diaries - Saison 4

Elena revient à elle pour découvrir qu’elle se transforme en vampire. Cette transition ne se fait pas sans douleur et ses amis vont tenter de trouver un moyen de la rendre de nouveau humaine. Bonnie se plonge dans une nouvelle forme de magie, assisté par un professeur.  Un chasseur de vampire débarque à Mystic Falls pour faire le ménage.

Cette saison 4 de The Vampire Diaries est marquée par la transformation de son héroïne en vampire. C’était un évènement qui devait arriver à un moment ou un autre, et qui pouvait être attendu. C’était l’occasion ou jamais de faire sortir Elena de sa zone de confort et d’explorer sous un nouvel angle le personnage.

Malheureusement, l’équipe de Julie Plec va prendre un nombre incalculable de décisions discutables, préférant opter pour des twists qui doivent pimenter l’histoire plutôt que de favoriser une approche plus psychologique. Elena en vampire se révèle aussi ennuyeuse que quand elle était humaine, ne parvenant pas à rendre sa nouvelle nature vraiment intéressante. Les défis qui se posent à elle sont toujours abordés de façon trop simpliste et les dilemmes moraux ne sont jamais aussi ambivalents qu’on aurait pu l’espérer.

Elena est donc, en vérité, une mauvaise vampire. Elle va devoir passer par multiples étapes, de son attirance pour Damon à la place de ses émotions, pour réussir à trouver le juste équilibre – à la fin de la saison, il va de soi. Le jeu limité de Nina Dobrev enfonce violemment le clou par moment, et c’est encore pire quand Katherine refait son apparition – les subtilités entre les deux femmes étant réduites à un aspect physique.

Sans surprise, après le choc d’une Elena devenue vampire, ses amis vont découvrir qu’il existerait un moyen de la rendre de nouveau humaine. Voilà alors une nouvelle illustration du show qui semble incapable de développer des enjeux qui ne trouvent pas leurs origines autour d’Elena, qui ne mérite certainement pas le dévouement de ses proches.

Au moins, cette saison 4 de The Vampire Diaries va réussir à élargir quelque peu la mythologie de la série pour faire évoluer la nouvelle quête de ses personnages : le remède contre le vampirisme. Cela permet de fournir pendant un temps un but bien précis et d’explorer les différentes motivations des personnages. Le show se révèle dès lors efficace quand chacun sert ses propres intérêts et que cela entre directement en conflit avec ceux des autres. Qui plus est, après de multiples saisons à ne rien faire, Bonnie finit enfin par obtenir du matériel, même si elle se fait souvent éclipsée par son entourage en définitive. L’aspect magique aura au moins eu ici l’opportunité de se montrer sporadiquement plus impressionnant que par le passé.

Par contre, si le début de saison tentait d’instaurer de nouveaux personnages, c’est un échec total sur ce plan-là. Quand ils ne trouvent pas la mort, ils sont tout simplement ignorés – à l’image de cette pourtant fort sympathique April Young.

En tout cas, les épreuves s’accumulent, de même que les confrontations verbales au sein desquelles Caroline, Stefan, Rebekah ou encore Klaus réussissent plus ou moins à tirer leur épingle du jeu lorsqu’on leur en laisse la possibilité. Il faut aussi dire que le show a bel et bien du mal à utiliser ses personnages de façon régulière.  La saison ne sera aussi pas épargnée par le développement du spin-off qui donnera le jour à des inconsistances scénaristiques pour entrainer les Originals en Nouvelle-Orléans. Damon peinera beaucoup plus, surtout quand il n’est pas avec son frère, étant trop régulièrement défini à travers ses liens avec Elena. Le triangle amoureux, malgré le fait qu’il change de forme ici, n’a plus grand-chose à offrir – pour peu qu’on s’y intéressait vraiment à un moment. Le voir se poursuivre est plutôt désagréable et néfaste pour ses personnages, tout particulièrement pour les Salvatore.

La série est pourtant encore capable de prendre par surprise et, étonnamment, elle se montre plus percutante dès qu’elle plonge dans certains excès narratifs – entre alliances variées et twists improbables.

The Vampire Diaries ne réussit donc pas à capitaliser comme il faut sur la transformation d’Elena, cette dernière entrainant le show vers le bas – ce qui est navrant vu qu’il s’agit de l’héroïne. Dès lors, il en ressort une saison plus que mitigée, handicapée par des développements émotionnels peu convaincants et une palette de personnages exploités de façon aléatoire. La série a besoin d’une nouvelle dynamique et on peut espérer que le départ des Originals de Mystic Falls permettra d’y arriver.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link