The Vampire Diaries : la semaine de la vengeance (6.17)

The Vampire Diaries saison 6, episode 17

Avec son humanité éteinte, Stefan compte bien se venger de Caroline en l’entrainant avec lui dans sa spirale infernale. De son côté, en apprenant l’existence de la matriarche Salvatore, Elena pense avoir trouvé le moyen de ramener Stefan. C’est ainsi que pour sauver ses amis, Bonnie accepte de se rendre dans la prison de 1903 aux côtés d’Elena, de Damon et de Kai, malgré son aversion pour ce dernier. À moins que ce ne soit pas là sa seule motivation…

À l’issu de The Downward Spiral (6.16), The Vampire Diaries nous faisait miroiter la promesse d’un duo de choc avec l’arrivée de Stefan The Ripper aux côtés de Caroline. Si la promesse se doit d’être tenue dans ce nouvel épisode intitulé A Bird in a Gilded Cage, il était nécessaire de venir briser la mécanique bien huilée de la jolie blonde avant de pouvoir les réunir. C’est bien entendu là que Stefan intervient et Paul Wesley est toujours aussi diablement efficace dans la peau du Ripper. Faire perdre pied à Caroline était indispensable et la voir sombrer doucement, mais sûrement vers les ténèbres dans lesquels cherche à la pousser Stefan est délicieusement plaisant. Le jeu du chat et de la souris qui se met en place permet d’aborder une nouvelle fois la relation qui les unit. S’ils sont sur le devant de la scène depuis le début de la saison et qu’un premier cap a été passé juste avant la disparition de Liz (dans Stay – 6.14), leur histoire ne tourne pas pour autant en rond. Contrairement à ce qu’ils ont pu faire pour Damon et Elena les saisons passées, les scénaristes arrivent sans problème à exploiter la relation Stefan/Caroline sous tous ses angles, en prenant leur temps et sans se montrer redondants.

À côté de cela, puisque maintenant il est si facile d’entrer et de sortir d’une prison temporelle, Kai, Bonnie, Damon et Elena se rendent en 1903 sous l’idée de cette dernière. C’est là l’occasion de faire se rejoindre les storylines nouvellement lancées de Stefan et Caroline d’un côté et de la matriarche Salvatore de l’autre. Mama Salvatore nous est enfin présentée et se dévoile un peu plus à travers un portrait nuancé et non grossier comme peut parfois le faire la série. Décrite comme un monstre à l’image de Stefan, elle se veut bien plus humaine qu’attendu – le siècle passé dans cette prison l’ayant transformée. Déjà abordée cette semaine à travers Damon, la relation entre Lily et ses fils a un potentiel indéniable. Au final même si l’équipe créative y est allée avec ses gros sabots pour introduire cette storyline, elle se révèle pour l’instant concluante.

Du côté de Bonnie le traumatisme est toujours présent et la sorcière qui n’éprouve que de la haine envers Kai n’envisage les choses que d’une seule façon. Étonnamment, Kai inspire une certaine empathie malgré lui. Les adieux qui lui sont offerts sont du même niveau que ce qu’il a pu commettre jusqu’à la fusion. Mais dans The Vampire Diaries, peu de départs sont définitifs (pour ne pas dire aucun) alors…

Chez Enzo, l’heure est à la lucidité. Ce dernier ouvre les yeux sur sa vie et sur les vraies raisons qui l’ont poussée à vouloir se venger de Stefan. Sa prise de conscience pourrait l’amener dans une nouvelle direction bienvenue, mais ce qui l’entoure reste assez flou, tout comme ses intentions envers Sarah. Petite pensée pour Tyler et Matt qui brillent par leur absence. Même s’ils ne manquent pas au récit, les voir éclipser si régulièrement comme ont pu l’être d’autres personnages avant eux est regrettable. Si les scénaristes ont plus que redressé la barre de leur navire cette année, ils ne sont pas pour autant arrivés à gommer ce défaut récurrent qui apporte parfois un manque de cohérence à l’histoire et peut se montrer vraiment gênant.

Au final, A Bird in a Gilded Cage est un bon épisode de The Vampire Diaries. Si la série a pris soin de nous y habituer cette saison, cela est toujours étonnant à constater lorsque les quarante-deux minutes se terminent. N’oublions pas d’aborder le cliffhanger introduit lors des derniers instants. Si l’on passe sur le côté un peu facile des choses, il se veut surprenant, intrigant et devrait courir jusqu’à la fin de cette saison 6. En plus de montrer la force grandissante de l’amitié qui unit Bonnie à Damon, il devrait assurément remettre ce dernier et Elena sur le devant de la scène. Espérons simplement que les hésitations de Damon quant aux éventuelles conséquences sur les sentiments d’Elena n’occupent pas un temps d’antenne trop important, car ces deux-là, bien qu’en retrait ces derniers temps semblent jouir au milieu de tout ce remue-ménage d’un équilibre nouvellement trouvé. Et voir leur histoire bénéficier d’un peu de répit et de stabilité se trouve étonnamment reposant.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link