Katherine cherche à prouver qu’elle veut aider, mais ni Damon, ni Stefan ne sont prêts à la croire. Elena, Caroline et Bonnie passent du temps ensemble pour démêler les vies sentimentales des unes et des autres et de Jenna. Jonas et Luka refusent l’alliance offerte par Stefan pour tuer Klaus et décident de ramener Elijah à la vie.

Avant de partir pour une pause d’au moins un mois, The Vampire Diaries continue sur la dernière lancée, avec pas mal de changements à l’horizon. Si tout ceci n’était pas coincé au beau milieu de moments musicaux peu inspirés, cela aurait été bien mieux, mais faisons avec ce que la série veut bien nous offrir !

Avec le retour de Katherine reviennent les petits jeux de cache-cache et de séduction. La vampire cherche à faire croire à ses bonnes intentions, si ce n’est que son passif rend le tout difficile à accepter et avaler, à commencer par Damon qui apprécie peu d’apprendre qu’il est le frère dispensable avec lequel elle veut quand même passer du bon temps. La dynamique entre les deux fait le show, l’utilité de Katherine étant assez limitée dans l’ensemble – et bien trop prévisible sur la fin.

La carcasse d’Elijah se trouve donc à la cave, et le feu n’est pas suffisant pour s’en débarrasser. Personne n’a encore sorti la tronçonneuse (on peut se demander pourquoi !) et l’évidence finit par les frapper : comment éliminer Klaus quand la seule arme pouvant le tuer se trouve plantée dans le corps d’Elijah ? L’épisode se charge donc de mettre en place la piste à suivre pour fournir une solution, même s’il faut admettre que la situation de l’Original dans la maison des Salvatore laisse clairement la porte extrêmement ouverte à un retour avant la fin de la saison.

Enfin, les sorciers père et fils digèrent difficilement les derniers évènements, les éloignant de la possibilité de retrouver  l’autre membre de la famille détenu par Klaus, et Jonas est bien déterminé à y changer quelque chose. Pour le coup, voilà une mise en scène mal habile, que l’on passe par l’absence (et la récupération) des pouvoirs de Bonnie, mauvais prétexte scénaristique pour la mettre le temps nécessaire hors circuit, ou qu’on se charge une bonne fois pour toutes de mettre fin à tout ce qui est venu avec Elijah. Une exploitation fort limitée et peu concluante du côté des sorciers, ce qui commence à devenir une sale habitude.

C’est un phénomène qui touche habituellement violemment le très inutile Matt, simplement pris aux griffes dans sa romance avec Caroline, et catalyseur de mauvaises scènes pour glousser. Pourtant, le bouleversement final entrainé par Jonas va se charger de pousser Caroline et Matt dans une situation inédite et oh combien pertinente.

Dans le sillage de Matt, on ne retrouve pas très loin Jenna, dans le même brouillard et entêté contre Alaric, qui ose lui balancer un « I’m a parent »  complètement risible. Mais, à l’image du petit ami de Caroline, la situation est en train de changer pour elle, ce qui devrait aussi apporter une dynamique nouvelle et qu’on attend de pied ferme.

Forcément, The Vampire Diaries nous offre un petit cliffhanger, pour essayer de terminer en beauté, et surtout pour créer l’impatience avant le retour dans quelques semaines. Ce n’est pas tant la manœuvre, mais plus ce que cela implique qui fonctionne, avec tout ce que l’épisode a mis en place, pour fournir suffisamment de changements et de nouvelles directions bien définies pour le reste de la saison.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire