Avec l’arrivée de la pleine lune, Klaus peut mettre son plan à exécution. Les vies de Jenna et Elena sont gravement menacées, poussant leurs familles et amis à chercher tous les moyens possibles pour les sauver et éliminer Klaus.

L’épisode précédent nous avait laissé devant une situation inédite, avec Klaus au pouvoir et bouleversant la famille Gilbert. Le mi-vampire, mi-loup-garou déterminé à briser la malédiction qui pèse sur lui trouve dans The Sun Also Rises toutes les opportunités pour changer la dynamique de la série.

Il n’empêche, jusque-là, tout laissait supposer que Klaus serait le vampire au cœur des évènements de la fin de saison. C’est vrai… jusqu’à la fin de cet épisode. Ce n’est pas plus mal, car en décidant de mettre un point – ou point virgule, car ce n’est pas complètement terminé – à cette intrigue au sein même de cet épisode, les évènements trainent logiquement moins en longueur.

Cela ne nous épargne pas quelques mauvaises mises en scène, car les vampires ont le sens de la discussion et de l’orchestration. Klaus s’aime terriblement, difficile de ne pas s’en rendre compte, ou en tout cas, il parait fier de ses idées. Elena se trouve ainsi prises aux griffes d’un Original qui a des plans et qui ne compte pas les changer pour Stefan, qui fait preuve de sentimentalisme et décide de se sacrifier – rien de surprenant de sa part.

D’ailleurs, la plupart des protagonistes sont têtus comme des mules. Bonnie et Damon font alors une association convaincante, en repoussant tous les autres – majoritairement humains – pour pouvoir intervenir l’esprit tranquille. L’absence d’élément de surprise vient donc quelque peu entacher l’épisode, qui pourtant sème les morts et change l’ordre des choses. Malheureusement, la série amorce de façon trop évidente ses virages, expliquant trop avant et tuant le gros effet quand la scène arrive (à l’image des actions d’Elijah à la fin, facile à prévoir après sa petite conversation avec Stefan).

Le rythme se trouve aussi quelque peu amoindri par les péripéties de Caroline et Matt, pourtant couple convaincant. Leurs échanges ne sont pas inintéressants – tout particulièrement les propos de Matt, si on passe le fait que personne ne semble vouloir se confronter à la viabilité d’une relation vampire/humain ; malheureusement, au vu de ce qui se joue pour Elena, où la tragédie règne, l’impact des évolutions relationnelles de Caroline avec Matt ou Tyler ne prend pas vraiment.

Enfin, malgré ces défauts, The Sun Also Rises s’inscrit bien dans la lignée de son prédécesseur, cumulant les évènements qui ne sont pas sans conséquence sur la vie d’Elena Gilbert et de ceux qui l’entourent. Ce n’est pas encore terminé, car il reste une personne à sauver pour le dernier épisode de la saison : Damon Salvatore.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire