Anna rend visite avec sa mère à Damon. Elena et Stefan ont décidé de passer une soirée loin du monde vampirique et font un double rendez-vous avec Caroline et Matt. Ce dernier est exaspéré par le comportement de sa mère, qui fricote au bar avec l’ainé des Salvatore.

À part Stefan et Elena, qui a réellement envie d’une soirée tranquille à Mystic Falls ? Pas moi, en tout cas, qui préfère largement voir la série parler créatures mystiques qu’histoires personnelles. Autant dire que l’épisode se révèle de cette façon à moitié concluant.

Le double rendez-vous – entre Stefan, Elena, Caroline et Matt – qui va occuper une large partie de la soirée ne va pas se révéler ultra palpitant, jouant pendant tout du long sur les mêmes ressorts : la jalousie de Caroline, le passé de Matt et Elena, l’incapable Kelly draguant Damon. La partie la mieux écrite se trouve être la dynamique entre les deux ex d’Elena, qui vont réussir à sympathiser avec une partie de billard, quelques verres et un amour très masculin pour les voitures de sport.

Il faut dire aussi que Maman Kelly met beaucoup d’efforts à gâcher la soirée. D’abord en allumant Damon, qui n’a rien contre cette perspective, ensuite en se saoulant au bar avec le vampire et Tante Jenna, l’ancienne meilleure amie.

Heureusement pour nous, les vampires rôdent et Jeremy (oui, vous avez bien lu) devient entreprenant. D’abord, chez Pearl, où elle loge quelques vampires sortis du tombeau, ce n’est pas la folle ambiance. Rien ne vaut un peu de tension pour insinuer en même temps une certaine dose de suspense. Il faut aussi dire que Pearl nous fait une démonstration de ses capacités. L’âge est un paramètre qui a de l’importance pour les vampires du coin, et Pearl a de la bouteille. Ce qui fait d’elle une adversaire de taille qui a de l’ambition : elle veut reprendre Mystic Falls aux humains. Ce qui est admirable, c’est que les frères Salvatore ont un très bon souvenir des dates – alors que quand même, le temps devrait avoir bien peu d’importance pour des créatures comme eux. Enfin, il y a du vampire dans le coin, de quoi créer de l’agitation. Pour la fin de l’épisode, et à l’évidence pour la suite de la saison, mais pas véritablement pour maintenant.

Enfin, cela, c’est sans compter sur ce brave Jeremy, devenu propre et studieux depuis la mort de Vicky mais aussi extrêmement curieux. Il va pousser Anna à se dévoiler, en partie pour avoir totale confirmation de ses soupçons et aussi, car il a son propre plan. Un développement plutôt bien pensé pour le jeune homme, qui ne sert pas à grand-chose la plupart du temps, mais qui se dirige sur une route qui devrait lui offrir une place plus intéressante dans la suite des évènements.

There Goes the Neighborhood reste dans son ensemble un épisode plutôt calme, contenant deux ou trois éléments nécessaires pour faire progresser la suite de l’histoire, mais qui ne sont ici dévoilés que pour la bonne cause. Cela a un petit goût d’épisode à moitié bouche trou, avant que les choses sérieuses ne reprennent.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire