The Walking Dead – Killer Within (3.04)

À la prison, le groupe se retrouve en danger quand une menace inconnue pousse les zombies dans leur direction. À Woodbury, Andrea et Michonne sont sur le point de s’en aller et Merle veut partir à la recherche de son frère.

The Walking Dead a fait une règle d’éliminer régulièrement ses personnages dans le but non dissimulé de rappeler le danger du monde dans lequel se déroule la série. Pour autant, avec une mauvaise orchestration, cela n’avait aucun effet. Cette saison 3 de The Walking Dead semble avoir trouvé un très bon équilibre entre la menace incarnée par les vivants et celle des morts et cet épisode en est une bonne illustration.

La première s’oriente naturellement vers un tournant plus psychologique. À qui peut-on faire confiance ? Le moindre faux pas peut conduire à la mort et c’est encore plus difficile quand il s’agit de détenus. Les deux prisonniers doivent ainsi gagner leur place dans le groupe, si ce n’est que Rick et Cie ne veulent pas vraiment d’eux. Seulement, quand une menace intérieure apparait, on migre inexorablement vers un danger plus physique et sanguinolent avec les zombies.

Malgré une orchestration au départ qui manque autant d’ingéniosité que de surprise, Killer Within réussira à exploiter comme il faut la dangereuse situation dans laquelle les personnages vont se trouver. Ils se retrouvent scindés et éparpillés en petit groupe à devoir se réfugier dans une prison où les couloirs sombres sont remplis de morts-vivants qui n’attendent que de la viande fraiche. Il y a une réelle sensation de danger qui en ressort, ce qui n’a pas toujours été le cas dans la série, et cela semble d’ailleurs possible aujourd’hui simplement, car les survivants sont plus conscients du monde qui les entoure et aussi plus débrouillards. Dans ce registre, Carl en est la parfaite illustration, le fils de Lori et Rick étant devenu un véritable atout, capable de tuer et d’assurer la protection d’autrui comme n’importe quel adulte. En ce début de saison, T-Dog a aussi gagné sa place en se retrouvant régulièrement aux côtés du leader au moment de passer à l’action. Sa scène finale ici lui offre ainsi la possibilité (bien que beaucoup trop tard) d’illustrer sa valeur. Surtout, la série n’est pas avare en détails graphiques, ce qui fournit un poids indéniable aux évènements. Il y a en tout cas au final un véritable sens du sacrifice pour T-Dog et Lori qui viennent soutenir leurs décisions et apporter une dimension humaine à ce qui se déroule. C’est nécessaire, car à un certain niveau, il est difficile de ne pas se dire que les scénaristes utilisent la situation pour faire un peu le ménage.

Si dans la prison, c’est à un affrontement physique qu’on assiste, à Woodbury, c’est sur un terrain psychologique que tout se joue. Si le groupe parait avoir connecté avec la réalité au cours des 7-8 mois qui sont passés, Andrea semble avoir perdu tous ses repères, sa discussion avec Merle en étant un premier aperçu. Comment l’opinion de ce dernier sur le gouverneur peut-elle avoir la moindre valeur ? La jeune femme semble être en pleine désillusion ou en tout cas, elle se ment à elle-même, préférant avaler les paroles du leader de Woodbury plutôt que de s’interroger sur tout ce qui ne va pas autour d’elle – à l’image de Michonne, plus que soupçonneuse et qui a bien raison. Sa scène avec le gouverneur se révèle d’ailleurs tranchante, elle ne se laisse pas facilement embobiner par les mots, préférant légitimement croire ce qu’elle voit plus que ce qu’on lui dit.Cela commence à devenir douloureux de voir Andrea agir ainsi, la redondance de la situation exacerbe le sentiment, vu que l’épisode, sur ce point-là, n’est qu’une redite de ce qui a été pointé dans le précédent.

Quand nous avons donc le sang qui coule d’un côté pour la survie et la liberté, cela est anéanti à Woodbury au nom du de la sécurité que procure le gouverneur. Cette réflexion serait certainement plus forte s’il n’y avait pas de la répétition d’un côté et l’impression que les scénaristes profitent en partie de la situation pour se débarrasser de deux personnages avec lesquels ils n’avaient plus rien à dire. La mise en scène se montre en tout cas suffisamment efficace pour faire son effet et réussit à faire ressortir le tumulte émotionnel qui touche les protagonistes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link