The Walking Dead

The Walking Dead 208 The Walking Dead   Nebraska (2.08)

Lundi 13 février 2012 à 10:52 | 13 commentaires | | | |

The Walking Dead – Nebraska (2.08)

 The Walking Dead   Nebraska (2.08) The Walking Dead   Nebraska (2.08)par .

Après avoir tué les morts vivants qui se trouvaient dans la grange d’Hershel, le groupe se prépare à les enterrer. L’avenir est ainsi incertain et chacun prend alors la mesure de la situation.

Nous avions quitté tout le monde suite au massacre des zombies de la grange et, tout particulièrement, après que Rick ait mis un terme à l’après-vie de Sophia. Une page doit de ce fait se tourner et, dans la tradition de la série, rien n’est précipité.

publicite

Malgré ça, l’épisode va se révéler assez complet, puisque chacun se retrouve à devoir digérer ce qui vient de se produire. Nous avons donc toujours Dale qui tente de faire comprendre à qui veut l’entendre que Shane est une menace, tandis que d’autres comme T-Dog ou Laurie tendent à penser que les récents évènements n’étaient pas nécessairement une mauvaise chose. Le compromis parait être qu’il fallait le faire, mais que la méthode aurait gagné à ne pas être aussi directe.

Quoi qu’il en soit, il est temps de passer à autre chose, car pour eux et pour nous, ça a trop duré. C’est là qu’Hershel prend la tangente, si je puis dire, scindant le groupe en plusieurs. Il y a ceux qui s’occupent de nettoyer le massacre, ceux qui tentent de reconnecter avec la réalité, et il y a Rick et Glen qui partent chercher Hershel.

La situation est parfaitement calibrée pour que les deux meneurs confrontent leurs opinions et admettent leurs erreurs. On poursuit donc dans la tradition de la série avec toujours un peu trop de dialogues et d’introspections, mais il est appréciable de voir que Rick reprend le dessus. D’ailleurs, tout ce qui se passe dans l’ultime partie de l’épisode est clairement orchestré pour lui redonner la force apparente du leader qu’on attend qu’il soit, ôtant plus ou moins à Hershel les dernières bribes d’autorité qui lui restaient.

Cela fait un bout de temps que Rick n’en a pas autant imposé et c’est probablement ce qui est nécessaire pour conduire cette seconde moitié de saison quelque part. Les dissensions dans le groupe rongent depuis trop longtemps sa cohésion et on peut espérer qu’à présent que l’on a retrouvé une figure de tête en bonne et due forme, cela sera corrigé sans tarder. Cela dit, ne nous avançons pas trop, il y a encore bien du travail à abattre pour totalement rectifier le tir.

De plus, la famille Grimes n’en a pas terminé avec les drames, Laurie trouvant le moyen de se retrouver dans une situation délicate.

Malgré tout, on peut reconnaitre au final qu’avec Nebraska, la série semble être sur la bonne voie pour se libérer de l’étouffante lourdeur qui a handicapé la saison jusqu’à présent. Il est peut-être trop tôt pour tourner la page, mais il est clair que cet épisode de reprise sert de transition, préparant les personnages à aller de l’avant. La réalisation de Clark Johnson y est indiscutablement pour quelque chose, car elle offre un dynamisme rafraichissant, apportant une mobilité qui encourage l’idée de changements qui est sous-entendue par les dialogues.

C’est donc un lancement encourageant pour cette seconde moitié de saison de The Walking Dead, en espérant que l’essai sera immédiatement transformé dès le prochain épisode.

Partager cet article

Plus d'informations sur la série sur le site de notre partenaire
publicite
56 queries. 0,939 seconds.