The Walking Dead : Un roi en perdition (8.04)

Marre des discours d’Ezekiel ? Cette saison 8 de The Walking Dead ouvre son épisode 4 avec un flashback où le roi en personne s’adresse à son peuple. C’est une image d’un dirigeant que la guerre n’a pas encore détruit.

Le précédent épisode se terminait par un assaut des Saviors ayant réduit en cendres l’armée du Royaume. Une tragédie qui met la santé mentale et physique d’Ezekiel à l’épreuve. Blessé et désespéré, le leader fait face aux cadavres et ne devra sa survie qu’aux autres.

Les scénaristes de The Walking Dead ne craignent pas d’illustrer la volonté de se sacrifier d’Ezekiel pour ensuite faire intervenir un personnage qui va le sauver. Car le roi est aimé. Cela mènera à un sacrifice qui, malgré une exécution forcée, est plus touchant que d’autres morts.

Dans tous les cas, Ezekiel prend les devants, avec Khary Payton profitant de l’occasion pour briser un peu son jeu monocorde. Tourner les projecteurs vers le leader du Kingdom aide à s’éloigner de la caricature que le personnage était devenu. Briser sa personnalité de roi pourrait bel et bien permettre de le voir évoluer dans une nouvelle direction.

On peut cependant reprocher une exécution assez monotone et, surtout, une absence de prise de risques. L’équipe créative de The Walking Dead ne cesse de faire traverser à tous leurs personnages les mêmes épreuves et Ezekiel est juste le dernier de la liste à s’effondrer de cette manière. Heureusement pour lui, le dépouiller de ses artifices de roi tend à le rendre un peu plus intéressant. Ajoutons aussi que Jerry est un bon compagnon de route à avoir, un de ces personnages secondaires dont on ne sait pas grand-chose, mais qui est naturellement sympathique.

C’est toujours ça de pris, car cette saison 8 de The Walking Dead poursuit son chemin en termes d’action avec les balles fusent un peu partout sans faire les dégâts escomptés. Les Saviors méritent bien de mourir parfois autant pour leur manque de dimension que pour leur absence de stratégie. Au moins, cela explique pourquoi Negan a pu garder le contrôle si longtemps au vu de leur incapacité à faire tomber une personne lorsqu’ils sont un petit groupe. Cela reste toujours une opportunité pour nous rappeler que Carol est badass. Mais ce n’est pas comme si nous en doutions.

Le rythme de l’épisode est, qui plus est, saccadé. On alterne entre scènes dramatiques et action avec un certain manque de fluidité, rendant plus compliquée l’immersion dans cette guerre. Avec Negan qui n’est toujours pas présent, on finit par avoir la sensation que l’on n’avance pas véritablement dans ce conflit malgré les cadavres.

Maintenant à mi-parcours de cette première partie de saison 8 de The Walking Dead, la formule a été établie et on ne peut que regretter que cette guerre tant attendue manque tragiquement de relief, autant en termes de violence physique que psychologique. L’approche est terriblement classique et laisse sur sa faim. Reste un épisode qui permet à Ezekiel de prendre les devants et s’extirper de son rôle de roi.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link