The West Wing : Regarder vers l’avenir (saison 6)

The West Wing : Regarder vers l’avenir (saison 6)

Après une saison 5 intéressante, mais en demi-teinte suite à un passage de relai dans l’équipe créative qui demanda des ajustements indéniables, The West Wing a bien été repris en main, John Wells ayant trouvé des directions nouvelles à explorer. C’est tout particulièrement le cas dans la saison 6 qui s’occupe de préparer l’avenir du show avec, en ligne de mire, des élections présidentielles.

Si par le passé ceci fut déjà exploité, notamment durant la campagne de réélection du Président Bartlet et à travers des flashbacks, c’est sous un angle différent que l’on approche cette nouvelle aventure. Cela dit, si le sujet s’impose progressivement, la saison débute surtout par des changements importants au sein de l’administration Bartlet. Leo est victime d’une crise cardiaque et c’est C.J. qui prend sa place.

Il est indéniable que la différence se fait sentir et ce n’est pas une mauvaise chose, car avoir une femme à un tel poste de pouvoir offre une perspective inédite et moderne. Sans parler du fait que C.J. a définitivement une personnalité qui la différencie de son prédécesseur. La dynamique change dans le bureau ovale, et la santé vacillante du Président viendra encore plus amplifier cela.

Néanmoins, ces mouvements au cœur de la hiérarchie de l’aile ouest affectent plus que le sommet de la pyramide du pouvoir. C’est ainsi que Toby se retrouve une fois de plus à s’égarer. Cela sera moins inconsistant que durant la saison 5, mais il semble que depuis le départ d’Aaron Sorkin, personne ne sait vraiment quoi faire du personnage. L’ajout de Kristin Chenoweth au casting permettra au moins d’offrir à Toby un appui et quelqu’un avec qui débattre – surtout après le départ en campagne de Josh.

Heureusement donc, on s’éloigne progressivement de la Maison Blanche pour parcourir l’arrière-pays américain à la recherche de votes. Sans ça, il aurait indéniablement été nécessaire de restructurer plus en profondeur la distribution des rôles – le retour au travail de Leo aidera néanmoins à redonner de la cohésion, tout comme l’implication de plus en plus notable de Kate Harper (Mary McCormack).

Quoi qu’il en soit, cette saison 6 est là pour nous introduire Matthew Santos (Jimmy Smits) et Arnold Vinick (Alan Alda), ceux qui s’affronteront aux élections présidentielles. Aaron Sorkin n’est peut-être plus là, mais sa marque indélébile est encore bien visible sur le show, tout particulièrement avec ces deux nouveaux protagonistes qui sont juste l’incarnation des valeurs politiques que The West Wing a toujours véhiculées. Entre leurs positions marquées, leur détermination et le respect des autres, Santos et Vinick sont simplement trop bons pour être vrais. Ils deviennent ainsi les porte-paroles d’un idéalisme qui enflamme les foules et qui redonne à la série une jeunesse bienvenue.

Néanmoins, les primaires démocrates seront ancrées dans plus de cynisme avec les opposants de Santos, les vice-présidents Bob Russell (Gary Cole) et John Hoynes (Tim Matheson). L’intérêt de l’opposition dans le parti est surtout d’offrir à Josh un parcours semé d’embuches face à Will et Donna. C’est parfois gérer avec un peu trop de complaisance, mais jamais à l’excès. L’aventure sera alors dépaysante et pleine de surprises.

Enfin, cette saison 6 aura vu le Président Bartlet et son bras droit, Leo McGarry, malades. Des expériences qui apportent un nouveau type de réflexions et une certaine dose de sagesse. L’idée est qu’ils prennent conscience qu’ils ne leur restent plus beaucoup de temps pour réaliser ce qu’ils voulaient et que ce gouvernement peut encore faire des choses avant de passer le relai au suivant. Cela nous donnera un peu trop d’idéalisme, mais dans le contexte, cela paraissait adéquat.

Quoi qu’il en soit, cette saison 6 est assez riche. La transition est achevée et les nouvelles directions prises ont indéniablement aidé le show à trouver une voix différente et forte. À ce niveau, The West Wing réussit toujours à se montrer enthousiasmante et à ne pas s’égarer, malgré les multiples possibilités qui se sont présentées. Peu de séries parviennent à ce stade de leur vie avec encore autant d’énergie et de potentiel.

Aller plus loin…

– Lire les bilans des précédentes saison.
– Se procurer The West Wing en DVD The West Wing : La séparation des pouvoirs (saison 5).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link