The X-Files – Conduit / L'enlèvement (1.03)

Au bord du lac Okobogee, une adolescente disparait. Blevins prévient Scully que son partenaire s’intéresse de près à cette affaire, et ce, certainement pour les mauvaises raisons.

Diffusion originale : 1er octobre 1993 / Fox

L’enlèvement de la sœur de Mulder, alors qu’il n’était qu’enfant, en 1973, est l’une thématique forte de la série qui sera développée sur plusieurs saisons avant de finir par une conclusion difficile à avaler. Mais on n’en est pas encore là, bien au contraire.

Quoi qu’il en soit, cet enlèvement est ancrée en Mulder et fait partie de ce qui le définit, de ce qui l’a poussé à devenir l’agent qu’il est. Bref, c’est indissociable et cet épisode, Conduit, va utiliser cet élément, vaguement introduit dans le Pilot, pour faire un parallèle avec un dossierde disparition qui pourrait avoir des points communs avec celle de la sœur de Mulder, donc.

Pour plaider la cause jusqu’au bout et nous faire prendre le parti de l’agent à la tête des affaires non-classées, l’ouverture de cet épisode se fait sur la soirée de l’enlèvement avec une bonne grosse lumière, le code visuel de la série pour dire : ovni dans le ciel. On sait donc de quoi il va retourner, mais pas Scully, d’où la petite discussion avec Blevins avant de la lancer sur l’affaire. À ce moment-là, on reste dans cette optique d’espionnage et de volonté de fermeture des X-Files.

Encore une fois, Mulder a de quoi appuyer son idée et nous voilà en route pour l’Iowa. Là, l’investigation est traitée sans trop de zèle, la jeune femme disparue n’était pas un ange et la fugue est plus que probable. Forcément, ce n’est pas le cas, sinon, il n’y aurait pas de raisons de s’attarder là. Une prétendue amie de la victime viendra alors jouer à l’indic et lancera nos enquêteurs sur une piste.

Déjà à ce moment-là, la série utilisait ses propres codes pour nous emmener dans de mauvaises directions. Mulder voit des extraterrestres partout et il est près à suivre n’importe qu’elle idée qui pourrait l’appuyer dans ses recherches. Scully ne tarde pas à rappeler à son partenaire que ce n’est pas Samantha qu’ils sont venus chercher.

Histoire de nous dérouter un peu, la NSA débarque au milieu de la nuit et de l’épisode pour obtenir des éclaircissements. Le frère de la victime, Kevin, fait du dessin en binaire et ça inquiète. Il est un peu dommage que toute cette partie se retrouve rapidement éclipsée, car il y avait certainement de quoi développer.

D’ailleurs, l’épisode va tourner court, se trouvant une porte de sortie pleine de non-réponses et de suggestions. Cela est assez frustrant à la fois pour Mulder et pour nous, mais il faut s’y habituer, The X-Files est une série qui ne délivre que rarement des explications claires et précises.

De manière générale, l’histoire peine à garder son intérêt de manière continuelle. Les pistes que suivent les agents s’enchainent, mais arrivent à peine à être concrètes avant qu’une autre ne prenne la place. Dans tout ça, c’est le rapprochement avec la disparition de Samantha Mulder qui se montre le plus solide et qui permettra de contenir l’éclatement des sous-intrigues. On sent bien que la série se cherche, mais surtout, qu’elle tente de se créer une identité en même temps qu’elle veut en affirmer une pour ses personnages.