The X-Files – Fallen Angel / L’ange Déchu (1.09)

Prévenu par Gorge Profonde, Mulder se rend dans le Wisconsin, sur le lieu d’un crash supposé d’OVNI. Il est précédé par l’armée qui lui bloquera la route. Il trouvera alors un allié en la personne de Max Fenig, un admirateur de son travail.

Fallen Angel marque la première apparition de Max Fenig que l’on retrouvera durant la saison 4 (Tempus Fugit/Max). Mais n’allons pas trop vite, car ce retour n’est clairement pas éminent.

Max, comme Mulder, s’intéresse aux extra-terrestres et l’épisode va justement tourner autour d’un crash d’OVNI. On retrouve à la base Gorge Profonde, dont la place dans le gouvernement n’est pas très claire, tout comme ce qu’il attend réellement de l’agent des affaires non-classées. Il semble jouer sur tous les tableaux, manipulant les uns et les autres dans un but qui n’est connu que de lui.

Mulder se rend dans le Wisconsin pour découvrir la vérité sur un crash d’OVNI. Comme le veut la tradition, l’armée est là pour nettoyer la zone et couvrir l’incident par une histoire de contamination quelconque. C’est un classique qui vient directement des adeptes des conspirations, une source d’inspiration que la série va d’abord utiliser avant de l’alimenter et en faire sa propre culture.

Mais les mensonges ici sont secondaires, car on nous montre clairement une forme avec un camouflage. Quelque chose qui n’est pas naturel et encore moins humain. C’est le genre de point de vue très explicite que la série adopte à ses débuts, avant de faire légèrement marche arrière plus tard en privilégiant des approches laissant notre imagination combler les trous. D’ailleurs, Mulder sera souvent le seul témoin qui nous révèlera la vérité. Ce n’est pas le cas ici, car à part Scully, tout le monde semble bien savoir de quoi il retourne, mais personne, à l’exception de Mulder, ne le cri sur les toits.

Il s’agit donc d’une chasse à l’alien. Que veut ce dernier ? Et bien, probablement Max, mais le pourquoi n’est pas franchement clair. On commence à nous parler d’enlèvements précédents avec des histoires d’implants, mais la fameuse mythologie de la série n’en est qu’à ses débuts et tout ceci manque légèrement de consistance et donne encore plus l’impression que Mulder est un illuminé. Certes, nous, on adhère, c’est fait pour, mais la position de Scully est vraiment facile à saisir, car preuve ou non, il y a tellement de mensonges de tous les côtés que ce que raconte Mulder n’arrive pas à paraitre crédible, d’autant plus qu’il apparait être en pleine désillusion.

L’épisode se jette donc totalement dans son aspect science-fiction avec des thématiques typiques du genre. En jouant également avec les codes qui vont avec, l’histoire délivre ce que l’on pouvait en attendre et la chute entre dans les standards X-files. Cela apparait alors peut-être un peu trop calculé, mais sans que cela ne soit handicapant. Les mystères s’épaississent et les conspirations se construisent.