The X-Files – Fire / L’incendiaire (1.11)

The X-Files – Fire / L'incendiaire (1.11)

Phoebe Green, inspecteur de Scotland Yard, demande de l’aide à Mulder dans une affaire d’incendiaire plutôt étrange.

Diffusion originale : 17 décembre 1993 / Fox

Début de série oblige, on nous rappelle assez rapidement – en début d’épisode – que comme Scully, il y a bien des choses que nous ignorons sur Mulder. Par exemple : il a peur du feu et a fréquenté Phoebe Green quand il faisait ses études en Angleterre.

Désormais, on est bien au courant de ça, c’est certain. Mais, plus sérieusement, cet épisode possède des éléments assez communs pour l’époque. Cette façon de ramener le passé du héros de l’envoyer combattre seul ses peurs.

C’est une partie importante qui permet à Mulder de grandir… dans les flammes, si je puis dire. Le fait est que cela servira à amplifier les moments les plus intenses et il va y en avoir quelques-uns.

Le Monster of The Week est Cecil L’ively, joué par un Mark Sheppard – jeune, mais déjà plutôt charismatique et parfait pour insuffler un peu de peur. Il a un talent particulier, il contrôle le feu. Cela ne serait pas un défaut si, en plus de ça, il n’était pas un peu psychopathe. D’ailleurs, si ce point apparait assez clair, ses motivations le sont un peu moins. Certes, Scully nous dressera un portrait psychologique pour nous éclaircir un peu sur le sujet, mais il manque des explications venant directement de la bouche du coupable. Cela s’explique par le fait que nos deux agents du FBI tarderont le retrouver, mais cela aurait quand même pu être fait avec un peu plus de clarté.

À côté de ça, nous avons Amanda Pays qui ressort son accent britannique pour jouer l’inspecteur de Scotland Yard. Pour la petite histoire, le personnage avait été envisagé comme récurrent, mais les fans n’ayant pas accrochés, c’est la première et dernière fois que nous la croiserons.

Donc, Green est une ex de Mulder, et leur passé commun apporte ce dont je parlais plus tôt, cette touche d’époque. Son introduction est un peu poussive et la façon dont elle s’impose immédiatement comme intérêt romantique pour Mulder n’est pas la plus fine qui soit, même si ça aurait pu être bien pire. En fait, dès le départ, l’aspect sentimental de la vie des deux agents des X-Files n’était pas une force dans la série.

Bref, malgré quelques éléments peu délicats, cette histoire est tout de même assez bien construite et la tension distillée par la menace qu’est L’ively est très bien maitrisée. Résultat, l’ensemble captive suffisamment pour que l’on ne tienne pas trop rigueur des quelques accrocs dans le scénario, ce qui donne un épisode de bonne facture.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires