Jose Chung, un écrivain, interview Scully au sujet d’une affaire d’enlèvement extra-terrestre sur laquelle il base son prochain livre. Elle va alors l’aider à boucher les trous au milieu de tous les témoignages contradictoires, même si elle-même n’est pas certaine de ce qui s’est réellement produit.

Jose Chung’s From Outer Space est un immanquable de la série, un de ses épisodes décalés qui est devenu culte en grande partie à cause de son iconographie – le coup de l’alien qui fume une cigarette reste marquant.

Cela dit, ce n’est pas tout ce qu’il y a de notable dans cet épisode. Certes, il y a un aspect grotesque bien mis en avant qui impose une grosse dose de second degré, mais, malgré cela, l’histoire signée Darin Morgan va servir à dynamiter les plus gros clichés des affaires d’enlèvements extra-terrestres, montrant pourquoi elles sont cantonnées aux limites des légendes urbaines et des hôpitaux psychiatriques.

Jose Chung : They always start off with « well, now, I know how crazy this is going to sound… but. « 

Et pour mieux exploiter le concept, Mulder se retrouve mis au second plan afin que Scully puisse apporter son traditionnel scepticisme qui va fournir, dans le cas présent, le recul nécessaire pour que l’absurde est un effet avant tout comique. Mulder, lui, suivra son instinct et, malgré l’aspect abusif de certaines de ses scènes, il va conserver sa crédibilité. C’est d’ailleurs assez bien fait, car il y avait de nombreuses occasions de posées pour qu’il puisse simplement aller trop loin dans le ridicule.

Il faut dire que, dans un sens, l’enquête a cet aspect presque parodique uniquement à cause de la manière avec laquelle elle est racontée, car les chemins qu’elle emprunte sont assez cohérents avec l’histoire de la série et une partie de sa mythologie.

D’ailleurs, il y a de multiples références à des épisodes précédents, mais aussi à d’autres œuvres et auteurs de science-fiction – pour les connaisseurs, un personnage porte un sweat shirt Space : Above and Beyond.

Décalé, ultraréférentiel, et avec un soupçon d’autodérision, Jose Chung’s From Outer Space s’impose comme étant un des épisodes les plus légers de The X-Files, et l’un des mieux maîtrisés dans le genre. Fidèle à la série et à ses codes, cet épisode est un classique qui conserve aujourd’hui tout son intérêt et qui a bien mérité sa réputation.

La prochaine fois, on s’intéresse à Skinner avec l’épisode Avatar.