The X-Files Revival : Autopsie d’un semi-échec

Mulder et Scully - The X-Files Saison 10

Cet article revient sur la saison 10 de The X-Files, il contient donc des spoilers.

Si l’industrie du cinéma n’a pas peur d’exploiter la nostalgie pour générer des dollars avec plus ou moins de réussite, la télévision n’est pas non plus en reste. D’ailleurs, au rythme où les choses évoluent à présent, on pourrait même dire que le petit écran cherche principalement dans le passé une nouvelle source de succès.

En termes d’audiences, il est indéniable que FOX en a trouvé un avec The X-Files, ce qui a surement aidé à la mise en chantier d’une suite à Prison Break et d’un reboot de 24. Comme Heroes Reborn l’a montré sur NBC, le retour de Mulder et Scully est pour le moment l’exception et non la règle – et puisque Netflix ne communiquera pas ses chiffres pour Fuller House et Gilmore Girls, il sera difficile de changer cet état de fait.

I Want To Believe

Ce revival de The X-Files avait tout pour lui sur papier. Tout d’abord, David Duchovny et Gillian Anderson reprenaient leurs rôles mythiques. Ensuite, l’accueil mitigé du film I Want To Believe en 2008 avait laissé les fans insatisfaits et motivés à retrouver leurs agents du FBI préférés pour rectifier le tir. Enfin, Chris Carter a réuni certains de ses meilleurs scénaristes et d’autres personnes clés dans les coulisses pour que cette saison 10 fasse honneur à la série d’origine.

Mais voilà, celle-ci ne s’est pas très bien terminée. Les dernières saisons souffraient de scénarios moins inspirés et d’un concept qui s’est sérieusement fatigué à partir du moment où Mulder s’est éclipsé. Que l’on aime ou non John Doggett (Robert Patrick) et Monica Reyes (Annabeth Gish), ils partaient avec un handicap. Sans une de ses figures clés, The X-Files a perdu une part importante de la détermination ce qui la faisait avancer.

Heureusement, ce problème n’allait pas se poser ici. Les six nouveaux épisodes étaient bien avec Mulder et Scully aux affaires non-classées – et avec Skinner (Mitch Pilleggi) quelques étages plus hauts. L’alchimie entre David Duchovny et Gillian Anderson n’a rien perdu de son efficacité avec les années et il y a toujours plein de mystères paranormaux qui ne demandent qu’à être explorés.

Comme je le disais, sur papier, tout était bien là pour que The X-Files revienne au sommet de sa forme. Malheureusement, le monde a changé et, surtout, la télévision n’est plus ce qu’elle était dans les années 90. On peut même dire que la série de Chris Carter est en partie responsable de cette évolution. Il est alors tragique de voir comment elle peine à s’adapter à ces changements.

Une affaire non-classée

Il sera difficile de trouver un x-phile qui n’a pas apprécié une bonne partie de ce que la saison 10 nous a délivré. Il y a une bonne raison pour cela, Chris Carter a développé son retour en lui donnant la forme d’un hommage. Dans ce sens, avoir James Wong, Glen et Darin Morgan sous la main pour tenter de reconnecter avec ce qui avait fait le succès du show est indéniablement judicieux. Les scénaristes ont écrit des épisodes indépendants qui retranscrivent l’ambiance, la tonalité et les thématiques qui ont fait The X-Files.

Le souci est que, même quand cela fonctionne le mieux, il est difficile de voir autre chose qu’une tentative d’émulation. Ce n’est pas à proprement parler de la copie, mais nous n’en sommes pas loin. L’originalité n’a pas été invitée et seul Darin Morgan est parvenue à tourner totalement cela à son avantage en nous offrant une réflexion sur l’évolution de Mulder et le temps qui s’est écoulé.

Malgré tout, il était question de taper dans le réservoir de nostalgie qui s’est rempli avec les années, et rien de plus. Que l’on aime ou pas le style de Morgan ou celui de son frère, on ne peut qu’apprécier leur talent pour reconnaitre ce qui fonctionnait dans leur travail passé, car Chris Carter lui-même parait ne pas arriver à le faire.

Trop focaliser sur l’établissement d’une nouvelle storyline qui pourrait redonner une légitimité à sa mythologie, il ne s’est pas rendu compte qu’il sacrifiait l’autre élément déterminent de son show : la continuité.

sure.fine.whatever

La vérité n’est pas ici

L’un sans l’autre, The X-Files titube au mieux quand elle tente de nous offrir une vision large du mal qui ronge le monde selon Carter. Ce dernier parait d’ailleurs surtout intéressé dans les derniers moments à créer la conjoncture qui devait servir de base à The After, sa série Amazon annulée avant même d’avoir débuté. En faisant ça, il sort Mulder et Scully du genre de drames à dimension humaine dans lesquels ils se battaient pour survivre afin de les placer en position pour sauver un Monde dans lequel ils parviennent à peine à exister.

Quand la saison 10 se termine, les deux agents proches de l’obsolescence n’ont plus à justifier leur utilité, car la société dans laquelle ils essayaient de retrouver une place vient de s’effondrer.

Le plus dérangeant dans ce final est qu’il fait suite à un épisode qui cherchait une fois de plus à prouver qu’il fallait continuer à croire dans l’impossible pour ne pas succomber au poids des horreurs de notre époque. Cela est fait avec un sens de l’absurde clairement accidentel et un manque de sensibilité effarant, mais le message est bien celui de The X-Files et il nous vient du même Chris Carter qui, juste après, décide de tout expliquer à outrance. C’est visiblement le seul moyen qui lui reste pour nous faire avaler sa mythologie rebootée. Plus de place pour la foi ni pour le mystère, on nous prend par la main et on nous donne les réponses aux questions que nous n’avions pas poussées.

Où est la nostalgie là-dedans ? Elle a disparu et son absence que l’on aurait pu espérer un peu plus tôt est devenue un problème. Plus rien ne pouvait arrondir les angles. Cette idée que ce revival était une fenêtre sur l’âge d’or de The X-Files s’évapore et il ne reste que l’évidence. Chris Carter n’avait plus rien à dire, mais ce n’est pas le cas de ses personnages.

Mulder & Scully Forever

Avec les années, Dana Scully est en effet devenue l’incarnation de la femme moderne par excellence. Intelligente, professionnellement accomplie, indépendante et déterminée, elle est un exemple à suivre et Gillian Anderson lui redonne vie en y ajoutant la sensibilité qui la fait véritablement exister.

Face à elle, Fox Mulder est un homme vieillissant aux convictions ébranlées. Il s’est battu tellement longtemps qu’il doute de lui-même, mais cela ne l’empêche pas de croire encore en quelque chose de meilleur. À bien des égards, il incarne l’Amérique qui sort de la crise et qui cherche à faire le tri entre ses valeurs obsolètes et celles qui peuvent l’aider à aller de l’avant.

Durant les 6 épisodes qui viennent de passer, nous avons eu un aperçu de ce que Mulder et Scully étaient devenus et de ce qui les définissait aujourd’hui. Cette vision n’est pas celle que Chris Carter privilégia, étant donné qu’il voulait visiblement démontrer autre chose et cela est regrettable, car son besoin de prouver sa pertinence est bien ce qui a manqué de ruiner son retour.

Il y avait donc des éléments distinctifs à aimer dans ce revival de The X-Files et d’autres que l’on espère ne pas retrouver quand la série sera une fois de plus de retour. La suite, sous une forme ou une autre, parait à présent inévitable, car ce comeback fut bon pour FOX et, à un certain degré, il le fut également pour nous. Après tout, si la saison 10 n’a pu reproduire les grandes heures de la série, cela n’est clairement pas une mauvaise chose. Se laisser porter par la nostalgie à l’occasion peut avoir des bénéfices. Le premier pouvant être d’encourager une revisite de l’œuvre originale, le second de rappeler que la télévision de qualité ne date pas d’hier, le troisième – plus controversé – est que reboots et autres suites peuvent justement avoir quelque chose à apporter.

Dommage que celui de The X-Files n’ait été que la moitié de ce qu’il aurait pu être.

La saison 10 de The X-Files sera disponible en DVD et Blu-ray à partir du 15 juin. Vous pouvez également vous procurer des produits dérivés de la série.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link