The X-Files : Les défaillances du pouvoir de suggestion (10.05)

16 Fév 2016 à 10:31

The X-Files : Les défaillances du pouvoir de suggestion (10.05)

Après un attentat terroriste au Texas, Mulder et Scully reçoivent la visite des agents Miller et Einstein qui voudraient savoir s’il est possible de communiquer avec le responsable du crime qui est dans le coma.

Jusqu’à maintenant, cette saison 10 de The X-Files s’est occupée de nous offrir une série d’échantillons de ce qu’était le show à sa grande époque. Horreur, comédie, conspirations et autres monstres, tout y est passé au crible sauf la croyance et la religion.

Thèmes récurrents qui caractérisaient Scully, ils sont aujourd’hui injectés dans une intrigue peu inspirée qui implique des terroristes et des doubles – jeunes – des deux célèbres agents du FBI. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Chris Carter nous joue la carte du duo servant de miroir déformant à Mulder et Scully (cf. Fight Club – 7×20). On peut même dire que c’est basiquement le concept derrière l’association Doggett/Reyes, avec une inversion des rôles – et sans roux.

Dans ce Babylon, Miller (Robbie Amell) et Einstein (Lauren Ambrose) sont donc Mulder et Scully à leurs débuts. Il croit et elle doute. C’est simple. Un peu trop, mais cela n’empêche pas les personnages de prendre corps au contact de leurs alter ego originaux. Après tout, ils sont là pour les aider à reconnecter avec ce qu’ils étaient au départ afin de montrer le chemin parcouru.

Malgré cela, l’ensemble peine à intéresser et ce n’est pas le trip sous hallucinogènes de Mulder à mi-parcours qui corrige le tir. Bien au contraire, car il ne fait qu’amplifier l’inconsistance de tonalité qui handicapait la première moitié de l’épisode.

On veut nous parler de religion, du poids des mots, de terrorisme et de croyance de façon générale, mais cela se perd entre de la comédie peu inspirée et du drame sans consistance. À un certain degré, Babylon est l’épisode qui permet le mieux de définir ce grand huit créatif qu’est cette saison 10. Cette manière de passer du grave au léger, de l’horreur au drame le plus personnel, et ce, sans transition est clairement ce à quoi ressemble cet assemblage d’épisodes constituant ce retour de The X-Files.

Dans le cas présent, Chris Carter veut jouer sur tous les tableaux, mais il s’égare en ne parvenant pas à offrir une réelle consistance à son propos. Cela n’est pas aidé par le fait que l’aspect presque rétro de la mise en scène – qui donnait un certain charme nostalgique au début – ajoute ici un décalage qui renforce l’idée que le scénariste/réalisateur manque le coche.

Au bout du compte, Babylon touche à des thématiques qui sont importantes pour Mulder et Scully. Le problème est qu’elles ne sont pas explorées de façon efficace ou pertinente. Cela nous donne clairement l’épisode le plus anecdotique de cette saison 10 de The X-Files. Un coup de mou regrettable qui, espérons-le, sera éclipsé par le season finale la semaine prochaine.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link