The X-Files : Les chiens de l’Enfer (11.08)

Après un épisode qui parlait notamment de la place de la technologie dans nos vies et ses possibles futures dérives, cette saison 11 de The X-Files revient vers quelque chose de plus classique dans la forme et le fond. Cet épisode 8 aurait en effet pu se trouver dans les premières saisons de la série.

Mulder et Scully se rendent dans une ville du Connecticut où le fils d’un officier de la police locale est retrouvé mort. Tout porte à croire qu’il s’agit d’une attaque d’animaux sauvages, mais Scully pense qu’un homme est responsable de ce qui apparait pour elle être un meurtre. De son côté, Mulder est plus intéressé par le passé de la ville qui implique des sorcières.

Nous revoilà dans cette forêt que l’on connait si bien avec une affaire où Scully suit la voie la plus rationnelle possible, tandis que Mulder explore l’angle du surnaturel. C’est du The X-Files basique au possible.

Cela ne veut pas dire que cela ne fonctionne pas. Si le revival a démontré quelque chose, c’est bien que la formule du show est ce qui a le mieux traversé le temps et les épisodes indépendants s’en sortent alors bien souvent de manière honorable. Ce n’est pas cet épisode 8 qui prouvera le contraire.

Malgré cela, il ne risque pas de marquer les mémoires. Son histoire apparait au point de départ se contenter de recycler la première saison de Channel Zero avec son personnage sortant d’un show pour enfant qui attire ses plus fidèles spectateurs vers leur mort. Néanmoins, il ne s’agit que d’une sorte de gimmick qui ne sera jamais vraiment développé.

À la place, l’épisode se concentre sur l’atmosphère dans cette petite ville. Là encore, c’est du classique The X-Files et, le moment où tout cela vire à l’hystérie collective, Scully se voit offrir tout ce dont elle a besoin pour formuler une de ses théories qui expliquent tout ou presque sur le moment. Naturellement, cela ne tient pas. D’ailleurs, Mulder erre à la recherche de ce petit quelque chose qui ne colle pas.

Il finira par trouver à son tour de quoi appuyer ses suppositions. Une explication assez facile nous est ainsi délivrée à la fin, ce qui amplifie l’importance de l’exécution de la formule de la série dans cet épisode. Elle est suivie à la lettre au point de rendre l’ensemble presque didactique. Le problème est que cela empêche la partie émotionnelle de l’intrigue de prendre, et ce, malgré les efforts d’un casting assez solide — et familier, puisque c’est le cinquième épisode dans lequel Roger Cross apparait et le second pour Jason Gray-Stanford.

Tout ici a visiblement été pensé pour nous livrer l’épisode de base de The X-Files, un de ceux qui peuvent servir d’exemple quand on cherche à illustrer ce qu’est la série. À la saison 11, nous n’avons cependant plus vraiment besoin de voir se jouer ce type de scénario. Par conséquent, même si le résultat est tout à fait correct, il est également anecdotique.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link