The X-Files : Baisse de régime (saison 7)

The X-Files - Saison 7

Dans le coma, Mulder devient la clé d’un mystère qui dépasse Scully. Les réponses ne viendront pas d’où on pouvait les attendre et les affaires non-classées changeront à jamais.

Après une période de mutation, The X-Files est tombée dans une routine qui n’était pas forcément la bienvenue dans une série atteignant cet âge. Alors que l’an 2000 est là, Chris Carter et ses scénaristes doivent faire face à de nouveaux challenges, le principal étant la perte d’intérêt de leur célèbre mythologie, et mise de plus en plus sur l’humour et l’autodérision pour contourner les obstacles au niveau de ses loners.

La mythologie

Les épisodes : The Sixth Extinction (7.01), The Sixth Extinction II: Amor Fati (7.02), Sein und Zeit (7.10), Closure (7.11), En Ami (7.15) et Requiem (7.22).

La mythologie se fait de plus en plus discrète au cœur de la série à ce stade. Les épisodes qui la développent durant cette septième saison se révèlent ainsi être moins concentrés sur les thématiques principales du show, les traitant parfois de façon indirecte.

C’est ainsi que la disparition de la conspiration se poursuivra avec celle de l’intrigue dédiée à Samantha Mulder. Que reste-t-il après tout ça ? Quelqu’un le demandera d’ailleurs dans le season finale. La réponse n’est pas vraiment explicite et les différentes occupations de l’homme à la cigarette laissent perplexe sur la direction prise par la série. Il y a tout de même quelques pistes qui tournent autour de l’origine de l’humanité et la place des extra-terrestres dans l’histoire de la Terre, sans oublier quelques indices sur ce que les rebelles aliens pourraient tenter de faire, mais rien de précis n’émergera véritablement.

On peut dire qu’au niveau de la mythologie, cette saison 7 était plutôt transitoire, mais pas complètement sans conséquence.

Hollywood A.D.

Après l’essai The Unnatural en saison 6, David Duchovny scénarise et réalise cette fois Hollywood A.D. qui entraine Mulder et Scully à la rencontre d’Hollywood, comme le titre l’explicite. Il est indéniable que la propension de plus en plus notable des scénaristes à jouer de la légèreté tend, à ce niveau du show, à banaliser un épisode ouvertement comique. Néanmoins, Duchovny se surpasse et nous sert non seulement une satire de l’industrie cinématographique, il se permet en plus de sortir la carte de l’autodérision sans virer à la pure parodie. Sa maitrise totale de l’univers dans lequel il évolue depuis des années lui donne l’opportunité de construire une intrigue qui s’appuie autant sur les défauts de caractères de Mulder que ceux de Scully. Le duo se retrouve sur une investigation qui ne parait pas être dans leurs cordes et qui tournera de manière assez fantasque, tout en suivant les codes traditionnels de The X-Files.

La formule est ainsi parfaitement utilisée pour servir aussi bien le délire que pour faire progresser l’histoire avec le sérieux nécessaire pour maintenir sa cohésion. Bien entendu, la fameuse scène des bains moussants sera le point culminant de l’épisode qui offrira à Skinner son heure de gloire.

Bref, l’exercice était plus que risqué, mais Hollywood A.D. est indéniablement l’un des meilleurs épisodes comiques de la série.

Monsters of the Week

Comme toute série se reposant fortement sur une formule, le poids des ans devient à un certain moment difficile à porter. On pourrait croire que la science-fiction est un puits sans fond d’idées, mais ça ne veut pas dire qu’elles sont toutes bonnes.

En fait, durant cette septième saison, les scénaristes marchent de plus en plus sur une limite assez floue où fantastique et réalisme se fondent. Les monstres sont moins équivoques et se focalisent souvent sur la mise en avant d’un malaise né d’une forme ou une autre de pression sociale. De plus, la tonalité des épisodes est de moins en moins grave. Si l’humour ne domine pas, le côté horrifique typique de The X-Files est malgré tout la plupart du temps contenu.

Malgré ça, il y a quelques moments notables. Il y a par exemple le retour de Donnie Pfaster (Nick Chinlund) qui ramène quelques souvenirs à la surface ; l’épisode servant de conclusion à Millennium dont on reparlera quand on reviendra sur la série en elle-même ; X-Cops qui mélange affaires non-classées et la célèbre émission COPS ; et William Gibson qui signe de nouveau un scénario avec First Person Shooter.

Enfin, Gillian Anderson a elle aussi écrit et réalisé son propre épisode avec All Things (7.17), mais le résultat est assez mitigé, tout particulièrement au niveau de ses thématiques et de la caractérisation de Scully.

En conclusion

Si cette septième saison possède indéniablement quelques moments brillants, ceux-ci ne permettent pas à l’ensemble de prendre une véritable envergure. Il y a trop d’épisodes génériques et la mythologie fonctionne au ralenti en s’appuyant sur ses acquis.

Le fait que Mulder en arrive lui-même à se questionner – très brièvement certes – sur ce qu’il fait montre que les scénaristes avaient conscience d’un manque à combler – ce qui explique certainement le retour aux origines dans le season finale. À cela s’ajoute également un éloignement de plus en plus marqué de la série avec son style de prédilection. L’humour qui en découle n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais ce n’est pas vraiment ce qui a fait le succès du show. Mulder et Scully fréquentent moins régulièrement les coins sombres et terrifiants qui étaient auparavant leur terrain de jeu et c’est regrettable.

Alors qu’en 2000 la télévision américaine entrait dans une période de changements, The X-Files montrait des signes de fatigue. Heureusement, David Duchovny et Gillian Anderson étaient toujours aussi excellents et aidaient finalement à maintenir l’intérêt de la série.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link