Mulder est mis sur la piste d’une mort étrange. Il est alors forcé de travailler avec l’agent Krycek pour pouvoir enquêter. Mulder reçoit l’aide d’un homme mystérieux qui le met sur la piste du tueur.

Comme je le disais dans ma critique du season premiere, je ne couvre désormais que les épisodes liés à la mythologie. Ce n’est pas totalement le cas de ce Sleepless, car l’enquête est un classique monstre de la semaine, mais l’épisode nous introduit à deux personnages clés, Alex Krycek et Mister X.

Donc, tout commence par la mort du docteur Grissom par hallucination. Enfin, lui il pense que c’est par le feu, mais il n’y a pas d’incendie. Aucune raison, en tout cas, pour qu’un agent du FBI s’intéresse au dossier, mais Mulder va recevoir avec son journal une première piste qui le met sur la bonne voie. Étant donné sa situation au bureau, il lui faut l’aval de Skinner pour mener l’enquête. C’est là que Krycek apparait. Il prétend avoir été le premier à avoir ouvert le dossier, Mulder doit composer avec, mais ne lui fait pas confiance. Malgré ça, il ne demande pas comment le jeune agent a bien pu songer à démarrer l’enquête, car si Mulder a reçu une preuve, lui, il ne semblait pas avoir grand-chose d’autre qu’un train d’avance sur ce qui ne ressemblait pas à autre chose qu’une mort presque banale.

Bref, c’est un détail chagrinant, surtout avec la paranoïa de l’agent Mulder. Il faut se faire une raison. L’investigation avance de manière assez traditionnelle. Le tueur, joué par Tony Todd, va faire une autre victime, Mulder fait le lien entre les morts et commence à établir ses hypothèses. Ici, on parle de télépathie, en quelque sorte. On va découvrir qu’il y a eu une expérience sur des soldats durant la guerre du Vietnam et que, depuis, ils n’ont plus dormi. 24 ans sans sommeil, ça laisse la porte ouverte aux théories typiques de la série.

C’est là qu’ente en scène Mister X, homme mystérieux qui ne désire pas vraiment être l’indic de la saison, mais qui ne semble pas avoir le choix. Le personnage est clairement connecté à Gorge Profonde et affirme ne pas vouloir répéter les erreurs de ce dernier. On le comprend, ça n’explique pas pourquoi il est aussi antipathique – en fait, je ne l’ai jamais véritablement apprécié. En tout cas, ses différences sont volontairement accentuées afin de créer un mystère autour de lui. Le fait qu’il soit plus que désagréable n’est donc qu’une composante de sa personnalité, ce qui, au final, ne change rien.

Bref, l’épisode introduit peut-être deux nouveaux personnages importants, il n’en reste pas moins un classique standalone. L’ensemble tient bien la route et on retrouve toutes les thématiques de la série et le duo Mulder/Scully est en forme, malgré la conjoncture qui ne leur est pas favorable. Comme le notera Krycek, les séparer les a soudés encore plus. En toutre, Mulder semble complètement dépendant de son ex-partenaire.

Sleepless est un épisode de bonne facture qui souffre de quelques erreurs scénaristiques, mais qui a le mérite de ne pas tourner en rond. D’ailleurs, la duplicité de Krycek sera explicitée à la fin de l’épisode, ce qui sert à faire grandir la menace qui plane sur Mulder et Scully, et cela donne une direction plus concrète à la saison.

La prochaine fois, double épisode majeur : Duane Barry.