Mulder, laissé pour mort dans le désert, est retrouvé par les Indiens Navajo qui procèdent alors à un ancien rituel pour l’aider à rester dans le monde des vivants. Scully est mise à pied, mais est toujours menacée, car la cassette numérique contenant le dossier original a disparu.

On démarre donc cette troisième saison pratiquement là où on s’était arrêté. Un démarrage tonitruant qui ne va malheureusement pas imposer un rythme identique à la suite de ce season premiere.

En fait, Scully est à peine arrivée à Washington que tout se calme. D’un côté, elle ne perd pas totalement espoir dans un possible retour de son partenaire, mais de l’autre, elle doit faire face à ses propres ennuis qui vont s’aggraver avec la découverte d’une étrange puce implantée dans son coup.

On a là un élément important dans la mythologie et pour le futur du personnage. Cela dit, l’introduction de la puce est pratiquement anecdotique, Scully cherchant avant tout à découvrir ce qui s’est réellement déroulé quand elle a été kidnappée. Mais là encore, le développement n’est que superficiel, d’autant plus que que cela s’inscrit presque difficilement dans la logique de l’épisode, à croire qu’il fallait l’occuper pour ne rien précipiter, surtout que nous ne sommes qu’au second des trois épisodes consacrés à toute cette affaire.

Quoi qu’il en soit, le sort de Mulder possède une valeur dramatique bien plus importante durant une grande partie de l’épisode. Son sort est incertain – même si on se doute qu’il va s’en sortir. Il se retrouve au milieu d’un rituel Navajo, moyen utilisé pour justifier sa « résurrection » et explorer son subconscient, remettant ainsi en perspective l’implication de Bill Mulder dans la conspiration globale. De plus, c’est aussi l’occasion de ramener Gorge Profonde qui va servir ici à replacer les motivations de Mulder.

Bref, il y a une finalité à tout ça, mais ce n’est visuellement pas très accrocheur. Les effets spéciaux n’ont vraiment pas bien vieilli et cela empêche l’aspect mystique des scènes d’être réellement palpable, tuant ainsi l’effet recherché.

À côté de ça, on notera deux choses importantes pour l’avenir de la série. La première est l’introduction du mystérieux Well-Manicured Man qui va expliquer – vaguement – le but de l’organisation pour laquelle lui et l’homme à la cigarette travaillent. La seconde est en rapport avec la famille de Scully, car c’est dans cet épisode que Melissa se fait tuer à la place de sa sœur. Un travail signé Krycek, bien entendu.

Il y a donc eu des morts chez les Mulder et les Scully, sans parler d’autres participants qui en savaient trop. Ceci est utilisé pour une fois de plus tenter de jouer sur notre perception de Skinner. Traitre ou allié ? La question qui aura sa réponse dans la suite.

Au final, cet épisode de reprise est surtout là pour faire une transition et n’accomplit pas complètement son travail de relance que l’on aurait pu attendre. Il y a quand même des choses importantes introduites, mais pour un season premiere, il est faible, surtout avec les enjeux que la fin de la saison 2 avait posés.

À suivre : Troisième et dernière partie dans Paper Clip.