The X-Files - Tooms / Le retour de Tooms (1.20)

Eugene Tooms est remis en liberté et Mulder compte bien l’empêcher de recommencer à tuer. Il ne lui reste plus qu’une seule victime avant de retourner en hibernation.

Pour commencer le dernier DVD du coffret de la saison 1 (à l’exception de celui des Bonus, forcément), voilà le retour de Tooms avec, toujours aux manettes, James Wong et Glen Morgan qui sont décidés à offrir une fin à l’un des monstres les plus célèbres et effrayants de la série – qui condamna plus ou moins Doug Hutchison à une carrière dans des rôles de psychopathes.

Mais plus que ça, cet épisode est également le premier pour Walter Skinner et aussi le premier dans lequel l’homme à la cigarette s’exprime.

Épisode historique, pourrions-nous dire.

Passé cela, nous avons donc une affaire non-classées qui doit être classée. Eugene Victor Tooms était interné, non pas pour ses crimes les plus horribles, mais pour son agression de l’agent Scully. C’est peu et des psychiatres un peu zélés vont lui offrir sa liberté.

Mulder et Scully se lancent sur deux fronts pour pouvoir l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. D’abord, Mulder surveille le criminel 24h/24. Ensuite, Scully tente de trouver une nouvelle preuve pour le faire condamner. C’est là que le détective Frank Briggs fait son retour, offrant une piste intéressante et concluante.

Pendant ce temps, nous suivons le monstrueux tueur préparer son plan.

Entre les problèmes bureaucratiques et l’obsession pénalisante de Mulder, l’investigation est semée d’embuches qui vont permettre de rythmer l’épisode, au même titre que les regards de psychopathe de Tooms. L’ambiance est glauque à souhait et voir Mulder perdre petit à petit son avance fait doucement monter l’angoisse de l’attaque finale.

Avec Tooms, il semblait difficile de se manquer et même si le temps diminue un peu les effets de l’épisode, l’histoire reste quand même bien efficace. On a là un des piliers qui servit à asseoir l’identité de la série, et donc, de cette première saison.