Adam est un peu stressé à l’idée d’emménager avec Callie. Il cherche également le moyen de négocier les sorties avec ses amis, Mike et Ethan, sans vexer celle qui est désormais tout le temps chez lui.

Nouvelle comédie FOX basée sur la série israélienne Ramzor, Traffic Light c’est l’histoire de trois amis qui sont à des niveaux relationnels différents. Il y a Adam qui s’installe avec sa petite-amie, Mike qui est marié et a un enfant, et Ethan le britannique séducteur qui n’a jamais eu de relation qui ont durée plus de quelques semaines.

L’idée de la série est suivre le trio cherchant à équilibrer leur amitié avec les multiples demandes de leur vie sentimentale.

Ce premier épisode couvre assez rapidement la partie exposition, se montrant vraiment efficace sur ce point grâce à l’utilisation de ce qui se présente comme étant l’un des gros gimmicks du show, les conversations téléphoniques en voiture en mode-conférence. La technologie fait véritablement évoluer les sitcoms.

Mai si ça fonctionne réellement, c’est parce que les relations entre les personnages sont crédibles. Mike, Adam, et Ethan sont amis depuis des années et, bien que différents, ils sont clairement sur la même longueur d’onde, en particulier Mike et Adam, Ethan étant également là pour apporter une pointe d’exotisme au groupe avec son accent anglais. Cela dit, il ne dépareille pas trop.

Les couples fonctionnent aussi assez bien, surtout Mike et sa femme Lisa qui partage un bon rythme comique.

Le point faible de ce pilote ne se trouve donc pas là, mais dans l’aspect un peu banal des sujets abordés. Adam qui tente de négocier ses sorties avec sa petite-amie, c’est un peu poussif et redondant. Heureusement, cela se voit compensé par le fait que l’épisode se déroule sur plusieurs jours et que l’on enchaine rapidement les situations différentes. Les parties les moins inspirées sont alors contrebalancées par d’autres où l’humour trouve sa place.

L’humour, justement, n’est pas très bien dosé, mais certains passages fonctionnent vraiment très bien et, comme beaucoup de comédies, l’univers de base ne peut que s’enrichir, et il y a de la place pour cela.

Traffic Light a de bonnes idées, un certain sens de la modernité, des personnages qui sont crédibles – comme leurs relations –, et un humour qui ne demande qu’à trouver son juste milieu. On peut dire qu’il y a du potentiel pour la suite.