Bill appelle Sookie et lui demande d’arrêter de le chercher, lui annonçant qu’entre eux, c’est terminé. Sookie ne compte pas en rester là et convainc Alcide de l’accompagner à la célébration en l’honneur de Debbie.

Les deux premiers épisodes de la saison nous avaient quelque peu induits en erreur sur la forme que prendrait cette saison. Depuis le précédent épisode, le rythme est retombé, les multiples intrigues se tassent et ne cessent de s’alterner. Bref, on retrouve une construction plus proche de celle de la saison passée avec un défaut qui s’affirme de plus en plus : il y a trop de personnages et pas assez de storylines intéressantes.

Certes, on ne va ainsi pas se plaindre de perdre le contact avec quelqu’un, mais il faut reconnaître que mettre les affaires du Merlotte’s et de ses usagers de côté le temps de cet épisode n’aurait été que bénéfique.

On va quand même avoir quelques axes majeurs qui sortiront du lot. Le principal est bien entendu celui de Sookie, toujours aidée par Alcide dans sa recherche de Bill. Le vampire a pourtant pris contact, demandant à celle qu’il devait épouser de laisser tomber. Forcément, cela ne fait que renforcer les convictions de Sookie qui est alors gonflée à bloc. Dommage, donc, que le rythme imposé fait que l’intérêt de cette histoire est complètement dilué dans la pseudo histoire de cœur d’Alcide et dans le fait qu’ensemble, ils ne font que découvrir ce que l’on sait déjà. On ne peut pas partager leur surprise et cela fait qu’il est difficile de réellement s’impliquer dans l’aventure.

À côté de ça, nous avons Tara et Franklin, le Vampire qui est un peu malade. Ce dernier nous montre un peu ses cartes et si on pouvait un peu se douter de l’identité de son employeur, James Frain se révèle suffisamment intrigant pour en devenir captivant. Étant accompagné de Tara, on ne peut que féliciter la performance.

Bill, lui, continue à être Bill. Torturé par son passé, sa nature, ses sentiments pour Sookie,… Il décide clairement d’embrasser sa nouvelle carrière professionnelle et l’hospitalité du roi qui va avec. On peut espérer que la route qu’il choisit lui permettra d’évoluer un peu dans une direction inédite, car depuis le début de la série, il a rarement eu l’occasion d’avoir du matériel réellement intéressant, s’accrochant toujours aux storylines de Sookie et des autres vampires. Il est temps pour lui de passer à la vitesse supérieure.

En parallèle de tout ça, nous avons Eric qui va rencontrer des problèmes à Fangtasia. Ou plutôt, Pam va devoir payer le prix des erreurs de son boss et ce dernier se doit de passer à l’action. Cela occupe peu de temps dans l’épisode, mais c’est probablement la partie qui promet le plus pour la suite des évènements. Il y a un véritable sentiment d’urgence et des enjeux concrets.

Pour finir, Lafayette a quelques scènes sympathiques. Jessica trouve un job et va pouvoir enfin se mêler à la foule de façon à ne plus s’enfoncer dans des histoires très secondaires. Le shérif fête son départ en retraite et Jason réalise qu’il doit faire quelque chose de sa vie. Sam gère les derniers problèmes de famille et connecte un peu plus avec son frère, ce qui est la meilleure chose de toute cette affaire.

Globalement, cet épisode peine à captiver autant qu’il le devrait, mais il possède quand même des moments qui relève le niveau et attise la curiosité. Il y a clairement une volonté de ne pas brûler les étapes et d’étirer l’histoire sans précipitation. Un choix que l’on peut espérer temporaire, car la série y perd de l’énergie.