Bill a disparu. Sookie se tourne vers Eric pour l’aider à le retrouver, mais celui-ci a d’autres préoccupations. Tara est en état de choc depuis la mort d’Eggs. Jason tente de faire comme si tout était normal.

Andy : Conscience off, dick on, and everything’s gonna be alright.

Pour sa reprise, True Blood ne perd pas de temps et reprend exactement là où on s’était arrêté. D’ailleurs, le rappel du début d’épisode était plus que nécessaire, car le pré-générique part dans tous les sens pour replacer tout le monde.

On se retrouve donc avec un tas de petites intrigues, une majorité ayant été lancée durant le season finale précédent. La plus importante est assurément la disparition de Bill qui va prendre une tournure plutôt inattendue, car même si Sookie ignore où il se trouve, nous allons vite le rattraper et le suivre partir vivre des aventures de son côté.

Plus qu’une affaire de kidnapping, à la fin de l’épisode, on aura compris qu’il s’agit surtout de mettre en place une grosse story-arc pour la saison, celle qui est en rapport avec des loups-garous. Bien entendu, on en est pour le moment qu’au niveau de la suggestion, mais la promotion de la série ayant été tellement intensive sur certains points de l’histoire qu’il est difficile de ne pas saisir ce qu’il se passe. D’ailleurs, même sans ça, l’ultime scène de l’épisode se montre des plus explicites.

À côté, nous avons donc le temps de suivre d’autres intrigues. Si tout est plutôt confus au commencement, des grands axes se dessinent. Il y a, pour commencer, l’affaire du trafic de sang qui fut discrètement lancée avec le kidnapping de Lafayette la saison dernière et qui prend enfin de l’importance. Malgré cette longue mise en place, on ne peut pas dire que cela soit fait avec finesse. Eric est propulsé la tête la première dans les problèmes et il semble clair que le but est avant tout de lui donner rapidement du matériel afin qu’il puisse prendre son envol de son côté. On retiendra surtout que Pam en tire un réel bénéfice, car on l’aura rarement vu autant, ce qui n’est pas une mauvaise chose.

Ensuite, nous avons Sam qui chercher sa famille. Là encore, rien de neuf, tout était déjà là la saison passée, il reprend juste ses recherches et obtient enfin du concret. Reste à voir ce qu’il va en retirer.

On continue avec Andy Bellefleur et Jason qui reforment leur duo comique avec brio. Il faut dire qu’ils ne sont pas très fins, ce qui aide, dans un sens, car dans un autre, ils ne sont pas non plus très intéressants et l’humour qu’ils injectent dans l’épisode excuse à peine le temps qui leur est accordé.

On finit sur Tara qui doit digérer la mort d’Eggs et ne le fait pas très bien. Ce n’est pas une surprise, de même que voir la façon dont sa mère l’utilise n’en est pas une non plus.

Avec tout ceci, il y a quelques petites histoires encore plus secondaires, mais qui ont du potentiel pour devenir plus, comme Jessica et son cadavre ou Arlene qui pense soudainement être enceinte, sans oublier les conséquences des actions de Maryann qui peuvent toujours se faire sentir.

En tout cas, la reprise est rythmée et parvient à rapidement démêler le chaos du départ. Certaines storylines vont un peu vite, tandis que d’autres mériteraient un peu plus d’attention, mais plus tard. Il y a probablement trop de choses à gérer pour l’instant pour que tout ceci ne paraisse pas légèrement brouillon par moment, surtout qu’il y a beaucoup d’inconnus. Cette remise en route illustre quand même une volonté d’avancer qui est assez appréciable et qui permet de se remettre dans le bain sans tarder.