True Blood - Beyond Here Lies Nothin' (2.12 - fin de saison)

Maryann prépare son ultime sacrifice, avec Sookie en demoiselle d’honneur à ce mariage sanguinolent. Sophie-Anne demande à Eric de surveiller Bill, trop curieux à son goût. Jason et Andy se dirigent inconsciemment vers le danger, tandis que Sam est prêt à se sacrifier pour la ville.

La fin de la saison 2 de True Blood va être construite comme la précédente : une première partie d’épisode occupée par la résolution de la grande trame de la saison, du répit pour tout remettre en ordre, et quelques évènements lancés pour la saison 3, histoire de faire parler jusqu’à l’année prochaine.

Le scénariste Alexander Woo avait ouvert la saison, c’est donc lui qui la conclut, avec une certaine fluidité. Ce n’est pas l’épisode le plus prenant de True Blood, mais soyons honnêtes, la construction narrative choisie ici l’empêchera toujours.

L’intrigue Maryann touche à sa fin, avec la mise en scène d’un mariage et d’offrandes pour le dieu Bacchus. Un peu de sang et un plan assez bien mené par Sam et Bill mettent un terme à la ménade. Le plus dur après les changements qu’elle a entrainés est de revenir à la normale, et il faut bien dire qu’il y a des conséquences aux évènements passés.

Certains sont bien traités. L’histoire d’amour entre Hoyt et Jessica, qui a eu surtout pour vocation de fournir une dose de romance, est plus ou moins conclue. Difficile de ne pas être peiné pour ce pauvre Hoyt, qui n’a pas totalement été épargné par les dernières mésaventures, tout particulièrement pour les révélations autour de son père. Jessica, quant à elle, repart sur la mauvaise route, et la dernière scène de l’épisode peut laisser songeur au sujet de son avenir. S’il n’y a personne pour la surveiller, jusqu’où ira-t-elle ?

Le meilleur à mes yeux se trouve avec Sam. En toute impartialité, bien sûr, Sam étant un de mes personnages préférés ! Il  n’empêche que toute cette histoire le pousse à partir à la recherche de ses origines, une intrigue qui va sans aucun doute alimenter la saison 3, et qui attise assez ma curiosité.

Comme je le laissais supposer un peu plus haut, tout n’est pas réussi dans cet épisode, et deux choses sont même plus que raté. Tout d’abord, la scène entre Eric et Sophie-Anne, que je qualifierais de presque totalement inutile (si ce n’est faire causer entre deux saisons). Toute seule, elle fonctionne plus ou moins, mais au milieu des évènements qui se déroulent au sein même de l’épisode, elle est juste à jeter.

Dans une moindre mesure, c’est une fin bâclée qui est offerte au personnage d’Eggs, que je ne voyais de toute façon pas passer la saison, mais qui aurait mérité bien mieux. On sent là qu’il a fallu trouver une parade, et cette dernière est mal amenée et mal construite. C’est trop forcé dans le décor pour que je puisse y adhérer.

Et Bill et Sookie, au milieu de tout cela, vous demandez-vous ? Le couple ne connaît pas le répit ! En tout cas, on refuse de les laisser plus de 24h en paix. Alors, autant apprécier le peu de temps qu’on accepte de leur offrir ensemble, qui consiste à une scène au restaurant – montrant l’aspect vieux jeu de Bill, mais aussi l’amour entre le couple. Malheureusement pour Sookie, cela ne s’arrête pas là…

Beyond Here Lies Nothin’ conclut ainsi cette seconde saison de True Blood de la façon dont on pouvait s’y attendre. La fin est légèrement moins dramatique que la saison passée, mais à mon goût plus réussie. Enfin, ce dernier épisode, composé de quasiment tous les ingrédients ayant fait le succès du show, répondra sans aucun doute aux attentes des spectateurs.

A noter : le passage éclair – et amusant – de Charlaine Harris, auteure de La Communauté du Sud, au Merlotte.