True Blood : l’année de la sorcière (saison 4)

De retour à Bon Temps un an après avoir rejoint le pays des Fées, Sookie doit prendre soin d’Eric, première victime d’une sorcière qui compte se venger des buveurs de sang.

Pour sa quatrième saison, True Blood se focalise sur un univers peu exploité jusqu’à présent, celui des sorcières. Au départ, il s’agit surtout de croyances innocentes, mais un esprit viendra se mêler à tout cela et déclenchera une suite d’évènements qui affecteront une partie considérable des personnages de la série.

Mais avant tout, il faut mettre de côté un autre élément important du show, les Fées. On aurait en effet pu croire que ces créatures allaient faire une entrée majeure à Bon Temps, mais cela ne sera pas le cas. Elles serviront tout de même à créer un climat nouveau pour le lancement de la saison, car quand Sookie fait son retour, une année entière s’est écoulée.

C’est assez bénéfique, étant donné que la série rencontrait beaucoup de difficultés à étendre sa ligne temporelle et tout finissait par s’additionner de manière de plus en plus aberrante si on regardait de plus près le calendrier – comme certains personnages l’avaient noté. Quoi qu’il en soit, les habitants de Bon Temps en ont profité pour avancer un peu dans leur vie.

Bill est le nouveau roi de la Louisiane ; Arlene et Terry élèvent leur nouveau-né ; Tara a quitté la ville ; Lafayette vit avec Jesus ; Sam fréquente d’autres shapeshifters, tandis que son frère a trouvé la foi ; Jason aide le peuple de Crystal en attendant son retour ; et Hoyt et Jessica rencontrent des difficultés dans leur vie de couple.

Dans la tradition du show, certaines storylines deviendront rapidement anecdotiques. C’est le prix à payer afin de maintenir tout le monde à l’écran. Malgré ça, cela ne sera pas trop important cette saison, car les intrigues majeures vont s’entrecouper intelligemment. Alcide peinera tout de même à rester pertinent, étant donné qu’il faut attendre qu’il soit associé à Sam dans les derniers épisodes de manière à justifier réellement sa présence. Andy Bellefleur n’aura pas cette chance et seule l’exploration très légère de sa famille lui donnera l’occasion de briller de manière éphémère.

Et donc, par chance, une sorcière va semer le trouble. Deux en réalité, puisque la première, Marnie, sera possédée par l’esprit d’Antonia, une sorcière qui fut torturée et tuée par des vampires quelques siècles auparavant. Marnie regroupe quelques fidèles, dont Tara, Jesus et Lafayette, qui s’unissent dans leur haine contre les buveurs de sang, et ce qui se présentait comme une sorte de jeu innocent prendra des propensions telles que cela se transformera en guerre. Certes, le trio se rendra rapidement compte que tout ceci est hors de contrôle et, en cherchant un moyen de tout arrêter et de sauver leur peau, ils s’engageront sur des routes qui leur offriront l’opportunité de se connaitre mieux eux-mêmes. Le voyage est folklorique, mais les protagonistes n’auront que rarement été mieux utilisés.

Dans le camp adverse, nous avons Bill qui est le roi à présent. Sa nouvelle fonction lui donne l’occasion de s’imposer réellement sur les devants. Le personnage n’a jamais été aussi charismatique. Cela sera amplifié par Eric qui, lui, devient aussi transparent qu’inutile. Il entrainera dans son sillage Sookie qui ne participera qu’occasionnellement aux histoires importantes de la saison avant le dernier tiers de celle-ci.

En tout cas, les sorcières vont délivrer une telle animation que le rythme des épisodes ne sera que rarement atteint par les différentes sous-intrigues de moindres importances. Parmi elles, celle qui entoure Sam et son frère sera bien gérée de façon à régler définitivement leurs conflits familiaux. L’univers des shapesifters n’est pas trop exploité, ce qui est dommage. Celui des loups-garous n’avait par contre plus grand-chose à apporter, comme on le constatera rapidement. Enfin, celui des panthères laisse relativement perplexe, car une fois que Jason l’aura quitté, il sera oublié. Le frère de Sookie en tirera cependant un véritable profit. Même si sa relation amoureuse avec Jessica ne se révèlera pas être la chose la plus intéressante qui lui soit arrivée, elle aura le mérite de l’entrainer plus proche de l’action – là où il trouve l’opportunité de se rendre utile.

Cette quatrième saison de True Blood se révèle au final, et sans trop de difficultés, plus cohérente que la précédente. La majorité des personnages en profite pour réellement évoluer, même Sookie qui sera amenée à prendre des décisions difficiles.  En tout cas, le rythme est bien entretenu et le suspense est savamment dosé. Forcément, le show souffre toujours des petits défauts qui la définissent depuis le début, mais ça fait partie de son charme, dira-t-on. Au final, les sorcières ont eu une bonne idée en s’arrêtant à Bon Temps, car la série avait vraiment besoin d’un tel ennemi à opposer aux vampires pour redynamiser son histoire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires