true blood 509

Lundi 6 août 2012 à 11:27 | 4 commentaires | | | |

True Blood – Everybody Wants to Rule the World (5.09)

par .

Eric met un plan en place pour s’échapper avec Bill des quartiers de l’Autorité. Sookie demande de l’aide à Lafayette après avoir vu un monstre fantôme apparaitre dans sa salle de bain. Andy et Jason cherchent l’identité du leader du gang Obama responsable des tueries de créatures surnaturelles. Terry se prépare à affronter Patrick.

La fin de saison approche, et comme tous les ans, les storylines vont se terminer les unes derrière les autres avant le dernier épisode. La série a un don certain pour le non évènementiel à ce niveau-là et c’est encore pire cette année avec des cliffhangers qui laissent de marbre.

publicite

On arrive sans regret au bout de l’intrigue du monstre de fumée de ce pauvre Terry, qui va pouvoir retourner avec Arlene s’occuper de sa petite famille. Après la débâcle que ce fut, cela s’achève de façon presque satisfaisante, ce qui n’est déjà pas si mal.

Everybody Wants to Rule the World nous mène aussi à une conclusion autour du gang Obama qui s’en est pris à Sam, Luna et Jessica. Pour tenter de donner encore plus de poids aux évènements, Sookie va même se retrouver mêler à cette affaire, presque involontairement. Il faut dire qu’au départ, elle cherche juste à savoir ce qu’était le fantôme qu’elle a vu dans sa salle de bains. Grâce à cela, Lafayette illumine le début de l’épisode, chacune de ses répliques étant tout simplement inspirée. La scénariste Raelle Tucker va même l’utiliser pour signifier le manque d’inspiration qu’il y a pour entrainer Sookie sur une nouvelle piste. C’est tellement improbable et grossier qu’il est bon que cela soit au moins traité avec une certaine dérision.

En tout cas, avec son gang Obama, True Blood tente de nous délivrer sa version des groupes violents extrémistes peu intelligents (ce n’est certainement pas le haut panier de Bon Temps qui le compose !) ; seulement, avec le peu de soin qui fut pris à construire cette intrigue, on se retrouve avec un enchainement de scènes qui peine à être accrocheur. C’est un peu le problème à jongler entre les personnages et les envoyer à droite à gauche, il est difficile d’en ressortir quelque chose de vraiment cohérent. Du coup, c’est d’une certaine façon Jason et Andy qui auront le plus bénéficié de cette storyline. Le shériff aura arrêté de se ridiculiser et le frère de Sookie aura démontré qu’il portait l’uniforme pour une bonne raison.

Bien entendu, quand les histoires se bouclent, d’autres se rejoignent, à l’image de celle du pack (avec la fille de Luna) et celle de vampires – en tout cas, avec Russell. D’ailleurs, ce dernier, présenté comme la menace de la saison dans les premiers épisodes, a principalement occupé le décor ces derniers temps. À l’évidence, la série tente de rectifier cela pour sa dernière ligne droite. Avant, Alcide est dans sa voiture et nous avons le droit encore à un flashback mal inséré ! Il faut absolument que l’équipe fasse quelque chose à ce niveau-là, car cela en devient ridicule.

C’est aussi agaçant qu’avoir Eric coincé avec les membres de l’Autorité, et Bill qui, apparemment, a bel et bien été endoctriné. L’épisode, encore une fois, ne progresse pas réellement du côté des vampires, en fait, cela est étiré à son maximum. Au moins, il se passe quelque chose de différent à Fangtasia, avec l’arrivée d’un nouveau shérif qui devrait aider à renforcer le lien existant entre Tara et Pam.

En bout de route, il est évident que True Blood se prépare à sa fin de saison en commençant par conclure les intrigues les moins importantes d’un point de vue global. C’est fait avec assez peu de panache et comme pas mal d’histoires trainent en longueur en parallèle, l’épisode se révèle ennuyeux à multiples reprises. On peut essayer de se consoler avec les moments d’actions et quelques excellentes répliques.

Partager cet article

True Blood
Plus d'informations sur la série sur le site de notre partenaire
publicite
54 queries. 0,755 seconds.