true blood 510

Lundi 13 août 2012 à 11:40 | 1 commentaire | | | |

True Blood – Gone, Gone, Gone (5.10)

par .

Après ce qui lui est arrivé, Hoyt décide de quitter Bon Temps, mais avant cela, il demande une faveur à Jessica. Nora et Bill forcent Eric à consommer de nouveau du sang de Lillith pour le convertir. Sam et Luna recherchent Emma, tandis que Sookie et Jason mènent leur enquête au sujet de leurs parents.

Ce nouvel épisode de True Blood commence avec la mort d’un habitant de Bon Temps devenu vampire et cela, pour une fois, ne se passe pas dans la cuisine de Sookie – mais dans le salon. C’est sorti de nulle part, mais c’est aussi une scène qui se trouve parfaitement dans l’esprit de la série, à l’image de l’autre mort vampirique de Gone, Gone, Gone. Ces décès sont sans conséquence, si ce n’est augmenter le taux d’hémoglobine.

publicite

Il faut bien cela pour tenter de dissimuler que l’intrigue autour des Autorités, de Bill et Eric, est en totale perdition dont la seule issue possible est clairement la mort de ceux concernés. Russell s’impose alors comme celui qui devrait nous entrainer au cours des deux prochains épisodes dans cette direction, ce dernier n’étant pas aussi dévoué à Lillith que ses comparses. C’est rassurant, à un certain niveau, car il est difficile de savoir sur quel pied danser avec les croyances de Bill, la conversion d’Eric et la présence de Jessica au QG – à l’évidence, il fallait qu’elle soit quelque part pour la fin de saison.

Pour le coup, l’intrigue avec Pam et Tara se voyant menacer de perdre Fangtasia se révèle bien mieux orchestrée. La situation est exploitée pour montrer que, maintenant, Tara a plus ou moins fini sa quête identitaire et qu’elle est pour Pam ce que cette dernière fut pour Eric. Il n’y a plus de doute possible, comme ses dernières actions l’illustrent. Tara est officiellement badass !

Mais, si Gone, Gone, Gone se charge d’orienter toutes ses intrigues vers le bouquet final, l’épisode délivre aussi une conclusion, celle autour de Hoyt qui, après ce qui vient de se passer, prend une excellente décision : quitter Bon Temps. C’est alors un peu l’occasion pour lui de tirer un trait sur tout ce qui lui est arrivé et c’est une opportunité pour l’épisode de fournir un peu d’émotion – d’abord avec Jessica, ensuite avec Jason. L’air de rien, et plus à cause de ces deux-là que de Hoyt, les scènes fonctionnent relativement bien. D’ailleurs, cet épisode tend à souligner à quel point Sookie devrait passer plus de temps avec son frère ; le duo est on ne peut plus efficace avec d’excellents échanges et enfin une légère avancée autour du mystère sur la mort de leurs parents. Il est par contre légèrement difficile, au rythme que cela a, de ne pas penser que cela prépare plus le terrain pour la saison suivante.

Enfin, comme d’habitude, Lafayette illumine l’écran dès qu’il est là, tandis qu’il n’y a pas grand-chose à dire pour Sam et Luna qui vont dans une direction plus que prévisible. Au moins, l’épisode ne contient pas de scènes inutiles avec Alcide.

True Blood se dirige donc sagement vers sa fin de saison. Hoyt bénéficie pour l’occasion d’une sortie soignée et même si dans cette série, quand un personnage n’est pas mort, il y a de fortes chances qu’il revienne, il a au moins le droit à une conclusion digne de ce nom. Par contre, l’intrigue de l’Autorité et de Lillith s’étire pour durer jusqu’au dernier épisode, et c’est plutôt douloureux, car c’est ce qu’il y a de plus mauvais.

Partager cet article

True Blood
Plus d'informations sur la série sur le site de notre partenaire
publicite
54 queries. 0,729 seconds.