True Blood - I Will Rise Up (2.09)

Après avoir protégé Sookie dans l’explosion, Eric la piège de façon à être lié à elle. Lafayette et Lettie Mae décident de récupérer Tara, et de la soustraire de l’influence de Maryann. Cette dernière est décidée à mettre la main sur Sam, actuellement en prison. Hoyt présente Jessica à Maxine, sa mère, qui n’aime pas les vampires. Les derniers incidents à Dallas entrainent de la paperasserie et des blâmes pour les vampires.

L’équipe d’Alan Ball peut prendre toutes les libertés qu’elle veut avec les romans de Charlaine Harris, s’il y a bien une chose qui échoue souvent auprès de ma personne, c’est quand il faut réussir à intégrer des faits particuliers, qui n’ont pas trouvé leur place avant à cause des changements scénaristiques qui ont eu lieu. C’est souvent le plus faible, et ici, une bonne partie en souffre. Ainsi, la partie à Dallas est surtout là pour cela, et mettre quelques autres pièces en place, mais pas de doute sur la question, il est temps de rentrer à Bon Temps.

Depuis qu’Eric a décidé de mettre le grappin sur Sookie, il est prêt à utiliser des méthodes douteuses, et c’est par l’une d’entre elles qu’il va finalement atteindre son but. Sookie est une quiche, et elle s’en rend elle-même compte. Maintenant,  Bill lui annonce qu’il va être normal d’être attiré par Eric sexuellement parlant, ce qui aboutit à un rêve rempli de mauvais dialogues. Sacré Sookie !

Heureusement pour nous, il n’y a pas que cela qui préoccupe nos vampires, la hiérarchie n’est pas très satisfaite de tout le bordel causé, et c’est assez logique. Godric assume totalement la responsabilité, car son but premier a toujours été de mourir, brûlé par le soleil. Il va ainsi l’atteindre, donnant une scène finale assez réussie, avec un Eric totalement désemparé et désespéré et une Sookie qui vient assister à la mort du vampire qui lui a sauvé la vie.

Pendant ce temps-là, à Bon Temps, les évènements prennent des tournures plus sérieuses. Hoyt aime Jessica. Jessica aime Hoyt. Qu’importe les obstacles. L’un d’entre eux se trouve être Maxine, qui, on va l’apprendre, au cours d’une scène avec son fils, n’aime personne. C’est assez drôle sur le coup, mais il est évident que pour la pauvre Jessica, ce n’est pas facile. Les deux femmes vont finir par se disputer, jusqu’au coup bas de Maxine : la vampire ne peut offrir d’enfant à Hoyt. La rouquine n’a décidément pas de chance, chaque désavantage d’être morte et revenue à la vie lui étant balancé à la figure, épisode après épisode.

Pendant que le couple continue à être confronté aux obstacles de l’amour, Sam doit fuir, et il sera aidé par une mouche dans sa tâche. Les choses avec Maryann prennent une tournure plus sérieuse. On oublie les orgies, ce qui n’est pas un mal, et on se concentre sur son envie de mettre la main sur Merlotte. Seulement, Sam prend la tangente et va trouver refuge auprès de la seule personne de la ville qu’il sait de son côté : Andy Bellefleur.

Maryann cause aussi des soucis à Lafayette et Lettie Mae, si on peut dire. Conscient de l’influence plus que néfaste qu’elle a sur Tara, il est temps d’agir, et autant dire que cela ne déconne pas ! Lafayette botte royalement les fesses à Eggs, et embarque Tara comme un sac à patates, tandis qu’elle hurle à pleins poumons. Go, Lafayette, go ! Je ne sais pas trop quels sont ces plans pour remettre sa cousine dans le droit chemin, mais je suis de tout cœur avec lui. Si, en plus, cela lui donne des scènes, ce serait bien sympathique, car il faut dire qu’on ne l’a pas vu beaucoup, et qu’il commence à manquer !

La fin de l’intrigue avec le Fellowship of the Sun a ses conséquences sur l’univers des vampires, mais annonce surtout le retour sur Bon Temps, où les évènements se dirigent à leur tour vers une conclusion qu’on attend.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire