True Blood - Never Let Me Go (2.05)

Sookie essaie de se lier avec un autre télépathe, mais ce dernier la repousse. Bill et Eric rencontrent les lieutenants de Godric, le vampire disparu, Stan et Isabel. Pendant ce temps, l’entrainement de Jason s’intensifie, en même temps que Sarah se rapproche de lui. Après sa soirée d’anniversaire, Tara dit à Maryann qu’elle ne peut rester chez Sookie, poussant cette dernière à utiliser sa magie une nouvelle fois chez Merlotte.

Cet épisode doit être légèrement plus court que le précédent, mais ne se révèle pas aussi intéressant, ayant plus des allures d’épisode de transition, bien qu’il réussisse à fournir suffisamment pour alimenter la curiosité et donner quelques réponses.

On commence par la fin du mystère autour de Daphne : c’est une shapeshifter, si ce n’est qu’elle a une préférence pour Bambi. Ainsi, avec Sam, cela passe encore mieux, et ils vont surtout se tourner autour, et parler de leur expérience de transmutation… avant de passer aux choses sérieuses. C’est True Blood, on ne déroge pas à la règle ! Toujours rien au sujet des griffures dans le dos, qu’on nous montre à plusieurs reprises, comme si on souhaitait qu’on n’oublie pas la bête qui rôde et qui a attaqué Sookie. D’ailleurs, Bill nous le rappellera.

Toujours à Bon Temps, Maryann apprend à Tara qu’elle compte poser ses valises chez Sookie. Il y en a qui ne se gêne pas ! C’est exactement ce que se dit Tara, mais bien entendu, Maryann va user de sa magie pour faire comprendre à la jeune femme à quel point sa présence est réconfortante, poussant le vice jusqu’au retour de la demoiselle au bercail, qui fait écho à une scène de la saison 1, où la grand-mère de Sookie était à la table de cuisine en train de lire un livre. Ce que fait donc Maryann (Heartsick de Chelsea Cain) en attendant Tara. D’ailleurs, c’est tous des intellectuels, vu qu’Eggs est aussi en train de lire.

À The Fellowship of the Sun, Jason en prend pour son matricule, temporairement, car, une fois n’est pas coutume, il va encore démontrer tout son potentiel de leader auprès de ses camarades. Cela ne sent pas bon du tout, du tout, si vous voulez mon avis, avec un peu trop de mise en scène. Voilà alors que Steve lui montre l’armement, et que, après une petite dispute avec Sarah, cette dernière vient offrir une récompense à Jason. Non, mais, soit, c’est un gros coup monté, soit volontairement mauvais, car si peu de subtilité en devient presque un crime.

À Dallas, Bill veut protéger Sookie, mais la demoiselle sort sans  son autorisation. Barry, le télépathe ne souhaite pas copiner. Ici, on a un petit parallèle avec la situation de Sam et Daphne. Alors qu’eux s’entendent à merveille, Barry ne veut rien à voir avec Sookie. On peut un peu le comprendre, elle s’impose énormément. Elle va devoir le lâcher (ce qui lui donnera l’occasion de quitter son travail) pour accompagner Bill et Eric voir les lieutenants de Godric. On a alors un flashback dans la vie d’Eric et nous apprenons pourquoi il tient tant à retrouver un des siens qui n’est pas de sa juridiction. Les scènes dans le passé sont toujours réussies et cela sert la cause du Viking, sur lequel on ne sait pas grand-chose.

Never Let Me Go fournit donc quelques nouveaux renseignements permettant d’enrichir un peu les protagonistes et l’intrigue, et orienter pour les prochains épisodes.