true blood 512

Lundi 27 août 2012 à 12:21 | 13 commentaires | | | |

True Blood – Save Yourself (5.12 – fin de saison)

par .

Sookie et ses amis les fées tentent d’arrêter Russel avant qu’il ne les attaque. Bill manipule Salome pour lui faire croire qu’elle a été choisie par Lilith. Andy révèle à Holly sa relation avec une autre femme, qui est enceinte. Sam doit mettre un plan au point pour réussir à s’enfuir avec Emma et Luna des quartiers de l’Autorité.

C’est la fin de la saison 5 de True Blood et aussi le dernier épisode sous la direction d’Alan Ball. Au vu du bordel général de la saison, c’est plutôt une bonne nouvelle et il faut maintenant espérer que son successeur décide un peu de briser les codes de la série pour l’aider à se renouveler.

publicite

Enfin, nous n’en sommes pas encore là même si, comme chaque année, le dernier épisode sert bien plus à nous préparer le terrain pour la saison suivante qu’à conclure dignement tout ce qui a été développé précédemment. Malgré tout, ce n’est pas le cas d’Alcide, même si honnêtement, quelqu’un en a-t-il quelque chose à faire du loup-garou ? Ce dernier reprend, sans surprise, le contrôle de son pack, ce qui aurait dû arriver il y a déjà quelques épisodes.

Au vu de la qualité générale de la saison, il n’y a finalement rien d’étonnant à constater que le meilleur de l’épisode se déroule à Bon Temps, au Merlotte, en compagnie d’Arlene, Lafayette, Andy et Holly. L’humour est présent en continu, alors que Maurella la fée accouche. La série embrasse ici son second degré et l’absurdité de la situation avec énergie. Qu’importe l’état psychologique de Bill et les enjeux qui vont avec, Save Yourself s’inscrira bien plus dans ma mémoire pour le délire entrainé par Maurella au bar.

Arlene : Who knew watching an alien give birth could be so comforting?
Lafayette : Are you kidding me? It’s always the weird stuff that’s the best.

À côté, les vampires font un peu pâle figure. Bien entendu, il faut résoudre le cliffhanger du précédent épisode et c’est fait de façon expéditive. On passe vite à autre chose, histoire d’éviter de s’arrêter sur l’élimination d’un personnage qui aurait sûrement mérité une meilleure sortie. De toute façon, à ce stade, il apparait qu’il s’agit avant tout de faire gicler le sang, comme le fera Jason. Le frère de Sookie a pris un vilain coup et il n’a plus toute sa tête, seulement il n’y a pas vraiment le temps de concrètement s’arrêter sur ce qui lui est arrivé.  Par contre, c’est pratique, car le voilà transformé en Rambo tueur de vampires pour faciliter à tout le monde l’entrée dans les quartiers souterrains de l’Autorité. Il faut aussi délaisser la recherche des tueurs des parents de Sookie (ce sera pour la saison prochaine) au profit de Bill, qui n’a plus toute sa tête et qui ne risque pas de la récupérer au vu de la conclusion. Ou alors … sait-on jamais, il est difficile de tirer quoi que ce soit de la dernière scène. Bill agit exactement comme on s’y attend tout du long de l’épisode qui a le mérite d’utiliser les quelques développements relationnels qui ont eu lieu pour crédibiliser les réactions de ses personnages. Ainsi, voir Eric décidé à sauver Bill ne prend pas par surprise. Au moins, Sookie n’aura pas eu à faire un discours pour pousser à l’intervention, bien qu’elle se montre passive pendant quasiment tout l’épisode – à l’exception de son échange final avec son ancien amour. Sam et Luna sont pris au milieu de tout ça, à la recherche d’une porte de sortie, qui va les mener dans une embûche. Là encore, les répercussions auront lieu la saison prochaine.

La saison 5 de True Blood s’achève sans vraiment susciter beaucoup d’émotions, si ce n’est peut-être le soulagement de savoir que l’on quitte enfin les quartiers de l’Autorité. Quoi de mieux en tout cas que de terminer une saison plus que mitigée par une citation de Lafayette :

I did not see that shit coming.

Partager cet article

True Blood
Plus d'informations sur la série sur le site de notre partenaire
publicite
57 queries. 0,915 seconds.