True Blood - Shake and Fingerpop (2.04)

Bill, Sookie et Jessica s’envolent pour Dallas dans une mission de reconnaissance pour Eric, mais une surprise les attend à l’aéroport. Jason est victime d’une blague au camp, mais les Newlins ont aussi pour lui des plans plus ambitieux. Maryann organise une soirée pour l’anniversaire de Tara. Sam repousse son départ pour y assister et se rapproche de Daphne. Eric vient proposer son sang à Lafayette.

Bill : I am a vampire, I’m supposed to be tormented.

L’épisode s’ouvre sur Jason victime d’une mauvaise blague à son camp. Celle-ci sera de courte durée, c’est un vrai soldat que devient notre ami Stackhouse. Qui aurait pu soupçonner, que, quand on lui laisse ses vêtements, Jason est capable d’avoir la mentalité d’un chef de troupe ? Il a tout le potentiel, capable de délivrer discours et dézinguer les méchants. Pour le moment, le seul véritable obstacle, c’est son attirance pour Sarah, mais Jason essaie de se raisonner, elle est mariée – même si elle lui fait du gringue !

L’intrigue autour de Jason n’est pas de celle qui séduit le plus le public, mais j’avoue apprécier la tournure qu’elle prend. Le frère de Sookie m’apparaît toujours perdu, et je pense qu’il ne faudrait pas grand-chose pour le remettre sur la bonne piste, mais il est juste à la recherche d’une direction après les malheureux évènements qui lui sont arrivés (morts et accusations de meurtres), et il offre par la même occasion un regard intérieur sur The Fellowship of The Sun. On le fait ainsi grimper les échelons plus vite que la moyenne, mais cela a le mérite, à sa façon, de progresser, ce qui n’est aucunement le cas de l’intrigue autour de Maryann.

Ainsi, à Bon Temps, c’est l’anniversaire de Tara. Après quelques démonstrations d’égoïsme et d’égocentrisme de la part de Sookie (envers sa meilleure amie et Sam), celle-ci part pour Dallas, tandis qu’à Bon Temps, cela finira encore par une petite partouze, mais à chaque épisode, on amplifie le phénomène. L’utilité ? Pas la moindre idée. Tara va enfin copuler avec Eggs, car il semble que c’était l’unique but de Maryann. Pourquoi ? Pas la moindre idée. Sam, quant à lui, se rapproche de Daphne, après leur bain de minuit. La jeune demoiselle est loin d’être une lumière, mais comme tout nouvel arrivant dans le paysage de Bon Temps, elle se doit d’avoir ses secrets, et, en plus de ses griffures dans le dos – sur lesquelles, Sam, en gentleman, ne questionnera pas – elle dit connaître le secret du patron du Merlotte. Où cela nous mène t-il ? Pas la moindre idée. De ceci, on voit Sam, ce dont je vais me contenter à l’heure actuelle, même si les petits tours de Maryann sont assez lassants.

La vie de nos vampires est plus intéressante, et on s’envole ainsi pour Dallas, dans le but de servir Eric le Viking, qui, lui, décide d’apporter son aide à Lafayette (une manœuvre qu’on sait intéressée). Bill, Jessica ou Eric ont le droit aux meilleures scènes et répliques. Si Sookie sonnait moins cruche, ce serait parfait. On pose donc ses valises dans un hôtel vampirique, mais seulement après avoir été menacé à l’aéroport, et ce, justement, par un envoyé de The Fellowship of the Sun. Les deux intrigues – celle de Sookie et Jason – vont bien finir par se rencontrer, et j’avoue que j’attends cela, je suis curieuse de voir la discussion qu’il en ressortira.

Bill au bar avec Eric à s’envoyer des piques, et Jessica qui semble avoir commandé de la nourriture, il reste Sookie, qui fait la connaissance d’un certain Barry, ayant lui aussi le don de lire dans les pensées. Voilà la demoiselle en peignoir à poursuivre le jeune homme dans les couloirs d’un hôtel pour conclure un épisode qui recèle encore une fois de bonnes et mauvaises idées – cette dernière partie étant principalement occupée par Maryann.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire