Maintenant que Judith est séparée d’Herb, elle entretient une relation avec Alan, mais ce dernier n’est pas persuadé que ce soit une bonne chose. Charlie fait croire à Jake qu’il va l’envoyer dans une école militaire s’il ne fait pas tout ce qu’il demande.

Suite et fin, donc, de l’épisode précédent qui nous avait laissé avec Judith et Alan de nouveau ensemble. Tout l’épisode, ou presque, ils vont être à table, jusqu’au moment où cela va, comme on pouvait s’en douter, mal finir.

Cette histoire de problème de couple avait donné de bonnes scènes dans la première partie, mais pour la seconde, cela ne fonctionne plus véritablement, bien au contraire. Du coup, Charlie et sa manière éhontée de faire de son neveu un esclave est une bonne source comique. D’ailleurs, ces deux-là auront les meilleures scènes de l’épisode, car même Herb semble ici presque hors propos.

Dans tout ça, on peut affirmer sans trop se tromper qu’une scène avec Evelyn aurait considérablement remonté le niveau. Elle est évoquée à plusieurs reprises, mais l’entendre ridiculiser son fils aurait certainement été plus efficace. De même, Berta parait être réduite en ce début de saison à un passage éclair par épisode, ce qui est bien dommage.

Bref, un épisode sympathique, mais loin de répondre aux attentes que l’on aurait pu avoir. Au niveau de l’histoire générale de la série, nous avons ici un petit évènement qui va surement servir les saisons à venir : Judith est enceinte et Alan est peut-être le père.