Une équipe de CSI enquête sur un mort chez Charlie

Un évènement sur la télévision américaine cette semaine : un crossover entre la série CSI et Two and a Half Men, connu chez nous sous le titre Mon oncle Charlie. Mais ce n’est pas dans la banalité que cela se fait. D’abord, car il s’agit d’une sitcom rencontrant un drama, chose plutôt rare, et ensuite, car c’est un échange scénaristique qui a lieu.
Ici, Chuck Lorre a donc fourni le matériau de base (soit les directives à suivre) et les scénaristes Carol Mendelsohn et Naren Shankar ont écrit l’histoire, ensuite adaptée en scénario pour la télévision par Sarah Goldinfer et Evan Dunsky. Ces quatre noms sont peut-être inconnus aux spectateurs habituels de la sitcom, mais pas aux fans des Experts, tout particulièrement Carol Mendelsohn présente sur la série policière depuis ses débuts (le reste de l’équipe étant arrivé plus récemment, mais faisant partie des scénaristes réguliers).

L’histoire est simple : c’est le mariage d’Evelyn, la mère de Charlie et Alan, et après la cérémonie, le mari va être retrouvé mort. La police scientifique vient enquêter.
Il y avait longtemps que je n’avais pas vu un épisode de cette sitcom, et tout est fait ou presque pour que le non habitué comprenne vite ce dont il est question.
Il est plus difficile d’intégrer un concept aussi sérieux dans un univers comique, que de faire l’inverse, et on peut donc reconnaître que le résultat n’est pas décevant. On sent bien que tout n’est pas parfait, mais pour une première tentative, c’est assez réussi. Ce qui fonctionne étonnamment bien sont l’intégration des procédés type-CSI dans la série, les meilleurs allants bien évidemment au flashback nous expliquant ce qui s’est passé. Le premier est d’une efficacité redoutable, Charlie expliquant à la police comment il a découvert le corps.
Nous avons aussi droit aux fameuses scènes où il y a zoom ou alors explication de ce qui se passe dans le corps à coups d’effets spéciaux bien sûr. Ici, c’est autour de la nourriture qui se retrouve entre les mains de Jake Harper qu’on utilise ce procédé.
Finalement, l’un des gros défauts est le manque d’acteurs de CSI. George Eads fait une simple apparition, et alors les deux inspecteurs de la police scientifiques sont de simples copies des originaux. Nous avons droit à une fausse Catherine Willows, certes convaincante, car on sait tout de suite de qui il s’agit, mais il faut bien admettre que si cela avait été Marg Helgenberger, cela n’en aurait été que meilleur.

On garde le meilleur pour la fin avec le retournement de situation digne des Experts. On ne le voit pas venir du tout, et l’explication est bien trouvée, permettant sans problème à Two and a Half Men de repartir comme si de rien n’était. Il s’agit alors juste d’un mari mort en plus pour Evelyn, the black widow.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire